Reconfinement : un impact sur le marché publicitaire 75% inférieur à celui du premier confinement

Publié par Clément Fages le

En septembre, les recettes publicitaires nettes des médias ont baissé de -23,3% par rapport à la même période en 2019. Cette baisse est moins forte que celle du S1 selon le BUMP de France Pub, l'Irep et Kantar. Mais la rentrée en berne et le reconfinement devraient plomber la fin d'année.

Je m'abonne
  • Imprimer
Le digital (hors DOOH) et la radio sont les médias les plus préservés

Selon le dernier Baromètre Unifiée du Marché Publicitaire, le marché des cinq médias (télévision, cinéma, radio, presse et publicité extérieure) est en régression de -22,2% sur la période janvier-septembre 2020, contre -0,6% à la même période l'an dernier.

La télévision, la presse et la radio en ligne sont relativement préservées avec une baisse de -8,1% (vs +5,1% au 3T 2019).

Comme au premier semestre, la radio est le média qui connaît la plus faible régression, à -12,6% au 3T 2020 (vs +1,9% au 3T 2019) pour 337 millions d'euros, note le communiqué du BUMP.

La télévision a baissé de -17,5% (vs -0,8% au 3T 2019) à 1,955 milliard d'euros.

La presse accuse une décroissance de -24,4% (vs -4,1% au 3T 2019) à 896 millions d'euros. Tous les segments de presse voient leurs recettes diminuer : PQN, PQR, PHR, magazines et presse gratuite.

Le Courrier Publicitaire est aussi en baisse de -25% (vs -7,8% au 3T 2019) à 454 millions d'euros.

Certains médias ont été encore davantage impactés par la crise de la Covid-19, du fait d'une activité qui était à l'arrêt pendant les mois du premier confinement, il s'agit de :

  • La publicité extérieure qui a connu plusieurs mois très compliqués et qui régresse de -33,4% (vs +4% au 3T 2019) à 578 milions d'euros. Dans le détail, le DOOH baisse de -42,5% (vs +25,6% au 3T 2019), l'outdoor de -28,7% (vs -2,7% au 3T 2019), le transport de -45,5% (vs +10% au 3T 2019), le mobilier urbain de -25,4% (vs +3,6% au 3T 2019) et le shopping de -40,2% (vs +11% au 3T 2019).
  • Les Imprimés sans adresse sont aussi en régression importante sur les neuf premiers mois de l'année, avec -34,1% (vs -3,3% au 3T 2019) à 290 millions d'euros.
  • Le cinéma, dont les salles ont fermé dès la mi-mars jusqu'au 22 juin, voit ses recettes chuter de -62,1% (vs +0,4% au 3T 2019) à 23 millions d'euros, sans véritable effet de rattrapage par rapport au constat fait sur le 1er semestre 2020.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet