Recherche
Se connecter

Qu'attendent les 18-30 ans du pouvoir ?

Publié par Eloïse COHEN le - mis à jour à
Qu'attendent les 18-30 ans du pouvoir ?

Lancé en 2016, le panel #MoiJeune de 20 Minutes et OpinionWay s'intéresse, cette année, au rapport qu'entretiennent les 18-30 ans avec le pouvoir. Et l'un des enseignements de l'étude, dévoilée le 28 janvier, c'est qu'ils n'en veulent pas.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Leur conception du pouvoir est fondée sur la domination, laisse peu de place aux femmes et est avant tout économique. D'où une forme de repli sur soi et de perte de confiance dans la société et la politique." Le constat de Luc Balleroy, directeur général d'OpinionWay, n'est certes pas gai. Et conclut l'étude menée par l'institut avec 20 Minutes. Cette année, le quotidien s'est en effet intéressé au rapport qu'entretiennent les 93 000 répondants de son panel #MoiJeune avec le pouvoir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce dernier, au mieux, ne les intéresse pas, au pire, les rebute : 59% en ont une perception négative, contre seulement 6% de positive, seulement 65% aimeraient en avoir (72% des garçons et 58% des femmes) et 40% ne sont intéressés par aucun poste de pouvoir.

Désaffection des médias

Autre point intéressant : si les réseaux sociaux ont permis à l'ensemble des citoyens d'être davantage entendu et influent, ils ont aussi profondément redistribué les cartes. Pourquoi ? Car selon le panel, le pouvoir est davantage dans les mains de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, que de Donald Trump (pour respectivement 59% et 41% des sondés). Et aussi car il s'agit dorénavant du premier canal d'information (pour 67% des 18-30 ans), loin devant les médias (33%). "Ce qui est à regretter, souligne Luc Balleroy, c'est que les réseaux sociaux sont davantage utilisés pour boycotter plutôt que dans le soutien aux idées." La preuve: Kylie Jenner est considérée comme la personnalité la plus influente pour 64% des sondés, loin devant Greta Thunberg (36%).

Boycotter les marques, c'est d'ailleurs là que les jeunes ont le sentiment d'exercer leur pouvoir (55%). L'autre influence qu'ils pensent détenir concerne également les avis clients, puis loin derrière, bénéficier d'une promotion. Une manifestation supplémentaire du fait que les 18-30 ans interrogés ont une vision individualiste du pouvoir. Ainsi 91% aimeraient faire ce qu'ils veulent, contre 9% qui souhaiteraient faire faire ce qu'ils veulent. "Attention, tempère OpinionWay, s'ils aiment plus leur liberté qu'instituer un rapport de force, ce dernier persiste, 33% des sondés préférant lire dans les pensées d'autrui plutôt que de communiquer par télépathie (23%)."

Et s'ils avaient une baguette magique, qu'obtiendraient-ils avec ? De l'argent pour eux, et des avancées écologiques pour la planète. Un rêve antinomique qui montre bien la complexité de cette génération.


Je m'abonne

Reporter en presse quotidienne, j'ai découvert, après quelques années au Canada, l'industrie française par le prisme du luxe et de la beauté. Rédactrice [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Média

Par Clément Fages

Les marques lancent leur média. Pourquoi ? Avec quels objectifs, et quels moyens ? Premiers éléments de réponse avec Courir, La Redoute et Saint-Gobain. [...]