E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

Marketing Day - le résumé du 18 Novembre

Publié par Barbara Haddad le

Découvrez le résumé des 19 interventions de cette deuxième journée du Marketing Day 2020 réunies sous les thèmes "New Brand Ethic" et "New Consumer Centricity".

Je m'abonne
  • Imprimer

Atol les Opticiens : comment la digitalisation du parcours d'achat permet d'enrichir l'expérience client ?

Eric Plat a été remplacé par Laurence Caurette, Directrice Executive en charge du Marketing Digital.

Sur un marché hyperconcurrentiel et dans un contexte économique soumis aux crises sanitaires, la digitalisation est un atout de différenciation et un moyen agile de toucher la clientèle. Un enjeu majeur qui prend toute sa dimension stratégique dans une enseigne organisée en coopérative, comme Atol les Opticiens. Pendant le premier confinement, l'enseigne a déployé un dispositif digital en un temps record afin d'apporter à ses Associés et à leurs clients une continuité de service dans le bien voir.

" Le parcours client en ligne est complet de la prise de rendez-vous à la préparation du rendez-vous, la commande de lentilles et produits lentilles jusqu'à l'évaluation de la satisfaction client. Le challenge était technique mais aussi coopératif, car nous devions remporter l'adhésion du réseau. Les Associés Atol nous ont donné leur confiance et les chiffres montrent qu'il n'y a pas de cannibalisation du commerce physique", relève Laurence Caurette, Directrice Exécutive.

L'enseigne continue de travailler son omnicanalité pour une parfaite complémentarité du phygital.

Pour aller plus loin :

- Comment ATOL les Opticiens construit un parcours client omnicanal ?

Quand la publicité digitale évolue en miroir du nouveau contexte sociétal !

La société évolue et les consommateurs aussi : 64% des Français souhaitent consommer mieux et durablement (source : Enquête Happydemics pour leboncoin " Impact de la crise sanitaire sur les habitudes de consommation et intentions d'achats des français " - mai 2020, 1011 répondants). Il y a une prise de conscience collective de l'importance d'une production et d'achats plus raisonnés qui se traduit par l'avènement de l'économie circulaire.

Logiquement, ces attentes s'adressent aussi à la publicité digitale et questionnent son impact sur la société (évolutions législatives, discussions marché...). Comment faire évoluer ces pratiques pour répondre à ces interrogations ?

"Être à la hauteur de ces nouveaux enjeux passera par une réponse hiérarchisée en termes d'outils et d'équipe. Cela se traduira d'abord par une meilleure connaissance de ses audiences (que ce soit grâce à un observatoire, une plateforme dédiée ou un service d'études), avec une vision granulaire, riche, précise et en temps réel qui permettra d'activer des campagnes déjà bien adressées. L'optimisation en continu de ces campagnes (grâce à l'IA, au machine learning et au CRM on-boarding) associée à un territoire d'expression unique et parfaitement intégré à l'UX améliorera la diffusion et les coûts. Ces outils permettront de mieux et moins consommer la publicité et seront synonyme d'une plus grande efficacité à la fois pour nos marques, mais surtout nos utilisateurs qui sont notre priorité à tous," explique Fabien Scolan, VP advertising chez leboncoin Groupe.

Pour aller plus loin, les réflexions à mener doivent aussi porter sur l'impact environnemental et sociétal de la publicité digitale (mesure carbone, partenariat pour des publicités responsables...). L'idée étant "de répondre aux questionnements conso d'aujourd'hui, de continuer d'accompagner tous les professionnels, quelles que soient leurs tailles ou leurs problématiques, et de contribuer à la croissance d'un groupe qui oeuvre dans le bon sens de l'histoire", précise Fabien Scolan.

Comment les marques peuvent se rendre utile et garder le lien en temps de crise ?

Après avoir accompagné ses clients à chaque étape de la crise sanitaire, TUI France a lancé en plein du premier confinement une stratégie inédite de contenu éditorial pour ses clients s'articulant autour de trois leviers : le SEO, l'E-CRM et le Social Media. Grâce à son programme " Voyagez sans bouger avec TUI " et une plateforme digitale adaptée, Le Voyaging by TUI, s'appuyant notamment sur un baromètre des recherches Google via la " customer journey ", TUI France a pu produire du contenu qui répond aux attentes des clients et des voyageurs tout en gardant le lien en période de crise.

TUI France, en quête perpétuelle d'excellence en termes d'expérience client, s'est engagé dans une démarche "customer centric" pour accompagner au plus près les voyageurs sur l'ensemble du parcours client. Une stratégie qui fonctionne puisque le voyagiste français a été élu N°1 de la Relation Client dans le secteur du tourisme lors de la 16ème édition du Podium de la Relation Client®, organisé par BearingPoint et Kantar, en partenariat avec Salesforce, qui récompense la qualité des relations établies au fil des années entre la marque et ses clients.

" Les marques doivent être à l'écoute de leurs clients et faire preuve d'agilité en temps de crise. TUI France a la volonté de se réinventer en permanence en termes d'expérience client et a adapté son discours tout au long de la crise, pour rester en phase avec les préoccupations et envies de ses clients : informations sur le statut de leurs voyages en premier lieu, puis via une stratégie de brand content pour continuer à créer du lien et faire voyager ses clients autrement de chez eux", explique Alexandra Lutt, directrice de marques de TUI France.

Pour ManoMano, le leader européen du bricolage, maison et jardin en ligne, la mission est : " De simplifier au maximum tout projet d'achat ou de réalisation de Home Improvement et en décomplexer la pratique pour tous. Notre plateforme de marque est le vecteur de cette promesse et apporte une représentation plus inclusive, plus quotidienne du bricolage et du jardinage. C'est une posture qu'on intègre tout au long du parcours client et sur tous nos canaux (site, blog, réseaux sociaux, newsletters,...) Aujourd'hui, on voit que les curseurs bougent avec une perception de ManoMano qui évolue de façon très positive en valeurs absolues mais également en progression quand on descend notre funnel marketing", déclare Nicolas David, head of brand chez ManoMano.

Stratégie Data Driven : la modernisation du marketing par le groupe Bel

La digitalisation des communications permet un ciblage plus fin des messages adressés mais engendre aussi, auprès des équipes Marketing une profusion de nouveaux outils à utiliser : "Le responsable marketing utilise en moyenne entre 8 à 10 plateformes pour commercialiser efficacement ses produits ou services" - source : Guide Marketing Intelligence pour la France, Salesforce, 2020.

Opter pour une solution de Marketing Intelligence, à l'instar de Salesforce Datorama, permet de connecter et d'unifier toutes les données marketing dans une source unique. L'utilisation de l'intelligence artificielle intégrée à la solution va alors permettre une personnalisation des campagnes en temps réel sur l'ensemble du cycle de vie du consommateur et donc de créer des opportunités mieux qualifiées d'engager ses audiences par message ou par canal.

Le groupe Bel est présent dans 130 pays, ce qui implique pour les différentes marques de tenir compte des spécificités culturelles et des attentes liées à chaque marché-cible. Pour cela, les équipes ont mis en place une multitude de campagnes ultra-personnalisées auprès de segments-cible nommés "tribus" dont les KPI de performance sont suivis en temps réel pour affiner les messages et les critères de ciblage.

Comment Carrefour digitalise ses catalogues sur What'sApp et Messenger ?

Les plateformes de messagerie instantanées sont historiquement utilisées par les marques pour faire du service client et pourtant il existe des possibilités pour y faire aussi de la publicité et du marketing. " Quand on connaît l'audience de Facebook Messenger en France ou de Whatsapp au Brésil, en Espagne, ou en Italie, il était évident que les marques comme Carrefour pouvaient et devaient y engager la conversation avec leurs clients et pas seulement pour faire du service Client", constate Thomas Rudelle, Global Digital Marketing Director Carrefour.

Les équipes de Carrefour Brésil ont ainsi lancé en 2019 des services sur Whatsapp et l'usage qui recueillait très majoritairement les suffrages était la consultation du catalogue promotionnel. "Nous travaillions en France sur la déclinaison de ce service sur FB Messenger et le confinement a accéléré nos réflexions. En effet, la distribution des catalogues y était interdite. Qu'est ce qui a fait la différence ? Le fait de pouvoir cibler massivement nos clients et prospects sur Facebook pour les inciter à consulter leur catalogue sur Messenger et Whatsapp", poursuit Thomas Rudelle.

Pour aller plus loin :

Pourquoi Carrefour a digitalisé ses catalogues sur Messenger et Whatsapp ?

FLUNCH : Vers une nouvelle relation Marque - Collaborateurs plus inclusive

La fonction RSE a été mise en place en 2018, conscient que ce sujet stratégique devait s'organiser, être piloté pour accompagner les projets en transversalité. Une démarche qui s'articule autour de 4 grands axes qui sont :
- prendre soin de la planète,
- proposer une alimentation saine et durable en étant un acteur de la transition alimentaire,
- Mettre l'homme au coeur
- Eveiller les consciences internes et externes

" Le sujet a été accéléré du fait de la crise sanitaire qui a permis de mettre en place un approvisionnement en circuit court, concevoir d'autres emballages, supprimer les sets de plateaux et développer une communication interne forte pour partager les projets et garder le lien avec nos collaborateurs", explique Benedicte Goulon-Delmotte, Responsable RSE et Développement Durable.


La vidéo conversationnelle et les voicebots : l'automatisation des interactions clients sans la déshumanisation

A l'heure du "vivre ensemble à distance", adopter une approche omnicanale s'avère primordiale pour maintenir le lien et capter l'attention de ses clients. En 2020, le digital et le marketing automation prennent une place d'autant plus importante. Se pose alors le risque de déshumanisation entre la marque et ses consommateurs. Créer et pousser du contenu digital, même personnalisé, ne suffit donc pas : il faut créer du dialogue, de l'émotion.

Pour répondre à ces enjeux, les médias conversationnels, combinés à l'IA peuvent permettre de manager des stratégies de contacts particulièrement efficaces en automatisant une partie des interactions tut en cultivant l'émotion, la personnalisation et la proximité propre à l'humain. Opportunity vous présente ici MyVip : la vidéo conversationnelle, un média innovant et mobile first qui permet de joindre rapidement un grand nombre de clients, d'attirer leur attention, de les motiver à agir et d'entamer le dialogue avec eux.

" Pour mettre en place ces nouveaux outils relationnels, il s'agit en amont de bien définir les différentes cibles auprès de qui l'entreprise va s'adresser puis d'identifier les données nécessaires à la personnalisation des contenus vocaux ou digitaux, choisir celui ou ceux qui convienne(nt) le mieux tout en tenant compte des particularités du secteur et enfin de définir quels sont les KPI attendus pour mesurer le ROI", conclut Nicolas Vian, Directeur Expérience Clients chez Opportunity.

The power of total video: utiliser les contenus vidéos premium pour maximiser l'impact des campagnes publicitaires !

Une consommation de vidéo en expansion constante, mais qui a explosé avec le COVID :
-
Jusqu'à +81mn de TV par jour en Europe en Mars

- +40M d'abonnés SVOD en Europe et 57Mn par jour d'utilisation de la TV Connecté pour streamer de la VOD aux US
-
+60% de temps passé sur la vidéo social entre février et septembre

La qualité des contenus influence largement l'efficacité publicitaire :
- +73% d'appréciation dans les contextes digitaux de qualité
- Augmentation de l'intention d'achat sur TV & Catch-up > Facebook & YouTube
-
Meilleure appréciation des spots sur YouTube quand ils sont diffusés sur une liste de chaines sélectionnées vs toute plateforme

La simplification de l'offre, clef pour les annonceurs et les agences
- Plateformes tech pour acheter la Catch-up simultanément dans tous les pays.
-
Solutions 360° pour s'associer à une marque de contenu unique sur toutes les plateforme.
- Point de contact unique pour exporter un même concept publicitaire dans plusieurs pays.

Quel nouveau rôle sociétal pour les marques ? L'engagement de FINISH

Chaque année, 22 milliards de litres d'eau sont gaspillés à cause du pré-rinçage de la vaisselle à la main. On oublie trop souvent que l'eau est une ressource précieuse et que les petits gestes du quotidien pour l'économiser comptent !


Pour cette raison, Finish a mis en place un programme RSE autour de la préservation de l'eau ainsi qu'une campagne de communication et de sensibilisation à l'échelle mondiale avec un double objectif : faire prendre conscience que l'eau est une ressource rare et provoquer un changement dans le comportement des Français en leur faisant adopter des gestes simples pour préserver l'eau de demain.

Marco Monti, le Directeur Général du groupe Reckitt Benckiser HyHo France déclarait il y a quelques mois dans un communiqué : "Nous avons fait de nombreuses recherches à l'échelle mondiale : laver à la main la totalité du chargement d'un lave-vaisselle consomme 100 L d'eau. Un lave-vaisselle lave la même quantité de vaisselle avec seulement 10 L d'eau : c'est 10 fois moins ! " C'est un premier geste à adopter rapidement par les Français pour réduire le gaspillage d'eau".

Pour sa campagne de communication, FINISH s'appuie sur un partenariat éditorial avec National Geographic pour informer sur la rareté de l'eau.

Le chef étoilé Thierry Marx devient également l'ambassadeur du programme RSE autour de la préservation de l'eau de FINISH.

Xiaomi France : une marque qui cultive la proximité à sa communauté

Xiaomi est devenue en 10 ans l'une des plus grandes entreprise du secteur de la tech, troisième plus grande entreprise de smartphones et première entreprise d'objets connectés dans le monde. Cette marque chinoise, soucieuse de sa communauté de fans s'est vue lors du premier confinement dans l'obligation de trouver de nouveaux moyens d'interagir avec sa communauté.

La plateforme Twitch est alors apparue comme une évidence pour Pierre Alain Houard, le jeune directeur Marketing de la société, en mettant en place des lives où les équipes parlent en direct avec les fans de la marque, de ses produits, mais pas seulement. Le programme " Jeudi c'est Xiaomi " est un pur concentré d'entertainment, avec des démonstrations produit, des jeux avec le public, des discussions et des débats. A chaque intervention, plusieurs milliers de spectateurs qui connaissent les "employés improvisés streamer " sont présents.

Grâce à cette posture, Xiaomi a réussi aux fils des mois à créer une communauté forte, soudée et à conquérir de nouveaux adeptes de la marque. Xiaomi est désormais l'une des plus grandes marques présentes sur la plateforme Twitch et rivalise même avec les grands noms du jeu vidéo tels que Playstation et Xbox France.

Pour aller plus loin :

- Xiaomi travaille la proximité avec ses fans grâce à une émission sur Twitch
- Twitch : les dernières initiatives des marques

Live Shopping : l'opportunité d'une nouvelle expérience client proposée par les médias

La vidéo se consomme de plus en plus en format live, que ce soit sur les plateformes sociales ou dans les médias.

Le live est aujourd'hui l'opportunité de transformer la vidéo en un nouveau lieu de shopping ! Précurseur dans cette démarche innovante, Reworld Media va bientôt lancer sa première session sur le site et les réseaux sociaux du magazine Grazia. Il s'agira d'une émission video live durant laquelle une marque va prendre le temps de discuter et d'échanger avec une audience ciblée en partenariat avec la rédaction du média sur un thème convenu à l'avance. Durant le live, des produits seront mis en scène et les viewers verront apparaître une fiche produit et un bouton "acheter", sans sortir de l'environnement vidéo. Cette innovation réalisée avec la startup Livescale consiste donc à créer un écrin éditorial interactif qui favorise la conversion tout en minimisant le nombre de clics entre le moment de l'inspiration et l'achat.

" Il est donc important de bien travailler en amont avec la rédaction le contenu qui sera présenté le jour J : quel thème, quel influenceur solliciter etc. pour qu'il y ait un fil conducteur et une cohérence éditoriale. Il s'agit aussi d'aller plus loin que la simple "démo produit" pour apporter de la valeur ajoutée aux téléspectateurs : tutoriels, astuces, conseils ...", explique Elodie Bretaudeau Fonteilles, Directrice Exécutive Reworld MediaConnect


La communauté, le socle de la marque

L'engagement se veut aujourd'hui réciproque, de la part des clients mais aussi provenant des marques : comment celles-ci peuvent alors placer leur communauté et l'humain au coeur de leur ADN et non plus la considérer uniquement comme un levier marketing ?

"Chez MADE, notre ambition a été de vouloir démocratiser ce marché en rendant le design accessible à tous. Nous sommes nés par notre communauté. Ainsi, avant de s'implanter en France, on avait déjà un bouche-à-oreille très important. Made.com est une marque digitale et nos clients sont aussi des artistes qui ont une capacité d'influence. Certaines de nos créations sont ainsi validées par notre communauté composée de clients MADE et d'influenceurs", explique Alice Hagger, directrice de la marque MADE.COM sur les marchés France et Espagne.

Made.com a ainsi créé la plateforme TalentLab via laquelle sont organisées tous les 2 mois des campagnes de crowdsourcing et de crowdfunding."Dans notre secteur les designers rencontrent parfois des problèmes quand il s'agit de faire produire leurs collections. TalentLab permet d'inviter tous les designers à soumettre leurs projets en ligne auprès de notre communauté. Cette dernière décide de miser sur le projet qui l'inspire le plus. Tous les mois nous collectons les suffrages et le gagnant est alors intégré à MADE pour l'aider à produire sa collection. Celle-ci est ensuite mise en ligne sur l'ensemble de nos 9 marchés et vendue à l'échelle européenne", détaille Alice Hagger.

Pour Respire, marque de soins d'hygiène naturels, la communauté est également la clé de son succès. "Nous avons mis en place la co-création dès le départ avec notre communauté : le "Respire Club", groupe WhatsApp, l'organisation de tests massifs des produits avant lancement (exemple : 450 testeurs pour le déodorant), la mise en place de sondages pour identifier les produits attendus par les consommateurs", confie Justine Hutteau - co-fondatrice RESPIRE.

La marque avait également organisé une campagne de financement collaboratif pour se lancer : plus de 21 000 déodorants ont été vendus en un mois.

Aujourd'hui la marque cultive la proximité avec sa communauté notamment grâce aux réseaux sociaux, autour d'évènements et de projets : Respire Running Club, Respire Project, tout en adoptant une posture de transparence et en montrant les coulisses de la marque.

"Chroniques de l'intérieur" d'HEPAR : comment créer un podcast immersif et qui fait sens ?

Hepar est une des marques d'eau les plus importantes sur le marché Français malgré un positionnement très spécifique, sur l'accompagnement des troubles digestifs et de la constipation au quotidien. Elle dédramatise ainsi le sujet du transit, lève le tabou en libérant la parole.

La marque a lancé en 2020 le podcast " Les Chroniques de l'Intérieur " aux côtés de Binge Studio. Une initiative forte née des insights récupérés lors d'une étude sociologique menée sur l'impact au quotidien de la constipation chez les femmes.

" Le choix du podcast a été fait car il s'agit d'un média non intrusif, que l'on choisit d'écouter quand et où on souhaite, et possiblement en toute intimité, sur un sujet qui relève aussi de l'intime. Il permet aussi d'exploiter un temps long, où l'on peut prendre le temps de dire des choses importantes : conseils d'experts etc.", explique Eric Belin, Directeur de Marques Eaux Plates - Nestlé Waters France.

Prendre la parole efficacement en visio, une nouvelle compétence incontournable pour les marketers !

" À distance, il ne reste que l'essentiel: Votre pertinence et votre éloquence, il n'y a pas tous les à côtés événementiels qui font passer la pilule d'une prise de parole médiocre et ennuyeuse", affirme Bruno Clément, CEO de ZEPRESENTERS.

Comment alors attiser et garder l'intérêt de l'audience, sans toutefois tomber pas dans le syndrome du bon élève: présenter pour montrer qu'on a bien travaillé...avec des slides chargés... Bruno Clément invite à "avoir du coeur, à partager et à défendre ses idées".

Il partage alors quelques bonnes pratiques :

- raccourcissez votre temps de parole,
- simplifiez pour amplifier,
- répétez vos interventions,
- osez exprimer vos émotions,
- créez une expérience de présentation à la fois "Utile & Agréable" en pensant LSD en visio : Lumière, Son et Décor.


Pour en savoir plus : Le"petit guide de survie pour rendre ses idées désirables" est téléchargeable sur le site www.zepresenters.com

Blissim et Action : quand la communauté est au coeur de la stratégie d'influence

Créé en 2011 par Quentin Reygrobellet Président et co-fondateur et Martin Balas, Directeur des Opérations et co-fondateur, Blissim est un des leaders pure-players de la beauté en France. Blissim se veut être bien plus qu'une box ou qu'un e-shop, c'est aujourd'hui un écosystème beauté global dédié à toutes les beautés grâce à sa communauté et son rôle de prescripteur. La communauté Blissim a émergé sur les réseaux sociaux et a permis à la DNVB de grandir, mais surtout de mieux cerner les attentes des femmes en termes de beauté : besoin de confiance, de transparence, de surprises et de recommandations ...

"Aujourd'hui, plus que des abonnés, Blissim compte 230 000 ambassadrices clés, fidèles et convaincues, mais aussi investies et intégrées dans le développement de la marque", confie Amandine Perot, directrice marketing de Blissim.

Pour l'enseigne Action, discounter non alimentaire arrivé en France en 2012, la communauté autour de la marque s'est construite avant même que la marque lance ses pages officielles. Les Français ont rapidement adhéré au concept qui repose sur trois piliers : des prix bas (prix moyen inférieur à 2 €), un vaste assortiment de produits : 6000 références et un fort renouvellement pour créer l'effet de surprise : 150 à 200 nouveaux produits chaque semaine.

" Historiquement le seul et unique canal de communication et marketing d'Action notamment en France était, et est toujours le prospectus papier. Et cela dans tous les pays dans lesquels nous sommes implantés. Toutefois, contrairement à de nombreuses enseignes, nous avons pu constater que nous avions de plus en plus de clients lors de nos ouvertures alors que notre seul canal était l'envoi du prospectus sur une zone de chalandise définie. Le bouche à oreille faisait le reste ! Nous nous sommes rendu compte que " le bouche à oreille " devenait notre meilleur outil de communication puisque c'est le client lui-même qui l'avait initié ", détaille Laura Carbone.

Sur ses réseaux officiels et notamment sur Instagram, Action compte plus de 600K abonnés. Une communauté qui s'est développée de façon totalement organique et non sponsorisée.

Une newsletter est aussi désormais mis en place et diffusée deux fois par semaine : une première en début de semaine pour annoncer les offres hebdomadaires en lien avec le calendrier commercial et une seconde, davantage inspirationnelle qui met en avant un thème et les produits qui s'y prêtent.

L'UGC est également valorisé, avec le relai sur Instagram des photos réalisées par les clients qui partagent leurs coup de coeur.

"En parallèle, pour remercier et valoriser nos clients/fans et leurs communautés lors du passage au 500K abonnés, nous avons identifié 10 micro-influenceurs parmi notre communauté active. Nous leur avons fait parvenir une sélection de produits afin qu'ils puissent les faire gagner à leur communauté : les retours étaient très positifs de la part des influenceurs mais aussi de leurs fans", déclare Laura Carbone.


Rencontre avec la Gen Z !

La Gen Z, née après 1995, est une génération singulière qui fait face à de nombreuses révolutions : l'accélération du digital, les transformations des organisations, les prises de conscience socio-écologiques ou plus dernièrement la crise sanitaire. Sans vouloir dresser le portrait du parfait Z, il convient ainsi de mettre en lumière cinq grands paradoxes de cette génération.

Génération Z : victime ou championne de la technologie ?

L'une des principales caractéristiques allouées à notre génération reste la technologie. En est-elle victime ou championne ? Nous avons dépassé le simple constat "génération Z, génération sur-connectée" car la technologie n'est pas un sujet pour nous, incarnant par essence l'ATAWAD (anytime, any where, any device). Pourtant, cette surconsommation du virtuel, souvent décriée, et ces nouveaux modes de traitement de l'information semble être les témoins d'une génération " dé-connectée " des réalités.

Génération Z : seule ou ensemble ?

Cette déconnexion des réalités correspond d'ailleurs à une déconnexion vis-à-vis de "la vraie vie", c'est-à-dire hors du numérique, en opposition à la "vie online" conduisant à une fragmentation de l'identité (online vs offline). Bien que cette séparation se poursuive sous le prisme d'une forme de solitude, renforcée par le digital, nous souhaitons la tempérer. Ainsi, notre génération, comme les précédentes, est "ensemble" avec une alternance entre les moments de convivialités physiques et les moments digitaux.

Génération Z : active ou passive ?
Nous sommes également une génération de l'instantanéité, qui se lasse rapidement, notamment dans sa manière de consulter les médias et qui a donc tendance à consommer l'information avec une certaine forme de passivité. Mais nous n'en restons pas moins une génération réactive, active et agile qui souhaite, pense et instaure indéniablement le changement.

Génération Z : plaisir ou culpabilité ?
Notre génération, née avec le concept de développement durable, est confrontée à un dilemme inédit où viennent s'opposer plaisir à court terme et responsabilité de long terme. Cette responsabilité est presque devenue une injonction : nous devons consommer et agir de manière engagée et engageante. Finalement, il s'agit plutôt de rechercher des solutions de compromis afin de concilier plaisirs quotidiens et convictions responsables.

Génération Z : sécurité ou liberté ?
Tant sur un plan planétaire, que sanitaire ou professionnel, la génération Z fait aujourd'hui face à un sentiment d'insécurité croissant et peine à se projeter dans l'avenir. Pour y remédier, entre sécurité et liberté, nous re-positionnons la place du travail en y cherchant tant un sens pour le collectif, avec une quête d'entreprise engagée et engageante, que pour le " soi ", avec une perception du travail comme moyen d'apprentissage et d'épanouissement plutôt qu'une norme sociétale. Notre génération souhaite avant tout travailler dans une entreprise dans laquelle elle pourra s'exprimer, vivre ses passions et, en un sens, être elle-même. Agile, résiliente et affirmée, notre génération bouscule les codes.

Aujourd'hui, et d'autant plus pour les années à venir, nous partageons collectivement un grand défi. D'un côté, notre génération qui arrive sur le marché de l'emploi et dont la mission va être de faire preuve de transparence, d'audace et de détermination. De l'autre, les entreprises, les politiques, les décideurs d'aujourd'hui dont la mission va être de nous ouvrir les portes, de nous faire confiance, de faciliter notre intégration et ainsi de miser sur nous. L'avenir résulte, en un mot, en une question de compréhension mutuelle et de partage des convictions.

Rencontre avec Joséphine Ducatteau, Julie Jochim et Pierre-Antoine Flick, trois étudiants en Master 2 Distribution & Relation Client à l'Université Paris Dauphine PSL. Le talk était animé par leur professeur, Joël Plat , également Chief Business Officer chez Alltricks.

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet