Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Tout ce qu'il faut savoir sur le big data

Publié par le | Mis à jour le
Tout ce qu'il faut savoir sur le big data
© greenbutterfly - stock.adobe.com

Issu des États-Unis, le big data est un enjeu capital pour les entreprises. Il permet aux annonceurs de mieux cibler, de mieux personnaliser leurs offres, de mieux connaître leurs clients et d'interagir davantage avec eux. Quand technologie rime avec stratégie.

Je m'abonne
  • Imprimer

1 - Définition de Big Data : trois V : variété, volume, vélocité

Le Big Data est une notion parfois encore obscure qui inonde nos écrans depuis ces deux dernières années. Que se cache-t-il derrière cette expression anglophone sortie tout droit d'un film de science-fiction, caractérisée par ses 3V (Volume, Vélocité, Variété) ?

Commentaires laissés sur les réseaux sociaux ? Facebook ou Twitter, vidéos publiées sur YouTube ou Dailymotion, musique sur iTunes ou Deezer, paiements bancaires, emails, signaux GPS, carte SIM des appareils électroniques... : plus de 2,5 trillions d'octets de données transitent sur le web chaque jour, notamment grâce à la démocratisation du digital depuis l'ADSL et l'apparition des smartphones et tablettes (source : Le Nouvel Observateur).

Cet ensemble de données exponentiel représentait 1,2 zettaoctet (10 en 2010, puis 2,9 zettaoctets en 2012 et atteindrait les 40 zettaoctets en 2020 selon les spécialistes américains (Source : BPM et Gartner) qui ont ? en toute logique ? appelé le phénomène Big Data (traduire "Données volumineuses").

Big Data : unités de mesure

1 ko = 1 kilooctet = mille octets

1Mo = 1 mégaoctet = un million d'octets

1Go = 1 gigaoctet = un milliard d'octets

1 To = 1 téraoctet = un billion d'octets

1 Po = 1 pétaoctet = un billiard d'octets

1 Eo = 1 exaoctet = un trillion d'octets

1 Zo = 1 zettaoctet = un trilliard d'octets

Le Big Data se caractérise par la problématique des 3V :

  • Vélocité : la vitesse à laquelle les données sont traitées simultanément
  • Variété : l'origine variée des sources de données qui arrivent non structurées (formats, codes, langages différents...)
  • Volume : le poids total des données collectées

Ces 3V soulèvent la question de la gestion et de l'exploitation de données. Comment gérer des données de plus en plus nombreuses, de plus en plus diverses, et le faire de plus en plus rapidement ? Il faut en effet penser à la façon de les collecter, de les stocker puis de les analyser pour les exploiter à bon escient.

Big Data : chiffres clés

12 zettaoctets de données ont été créés dans le monde en 2011

118 milliards d'emails sont envoyés chaque jour

235 téraoctets de données ont été collectés par The Library of Congress en avril 2011

30 fois plus de données seront générées d'ici 2020

Le télescope "Square kilometers away" produira plus d'1 téraoctet de données par minute en 2024

Twitter génère 7 téraoctets de données par jour

Facebook génère 10 téraoctets de données par jour

Facebook traite 50 milliards de photos

30 milliards de contenus sont échangés chaque mois sur Facebook

(Sources : EMC2, Le Monde, CNRS)

2 - Enjeux économiques du Big Data à l'échelle mondiale

Le Big Data s'annonce comme LE challenge technologique des années 2010-2020. Dépassant les domaines techniques et informatiques, le Big Data suscite un vif intérêt auprès des politiciens, des scientifiques et des entreprises. Zoom sur les enjeux d'un phénomène mondial.

Les enjeux du Big Data touchent le monde entier dans tous les secteurs :

Politique et gouvernements : impact du Big Data : Les gouvernements aussi se modernisent et suivent le rythme effréné d'une société digitalisée. Ainsi le gouvernement français a investi 11,5 millions d'euros dans un portail unique interministériel : data.gouv.frBeta, une plateforme d'ouverture des données publiques (Open Data) caractérisée par l'innovation, la transparence et l'ouverture des données. Cet outil est destiné à "rassembler et à mettre à disposition librement l'ensemble des informations publiques de l'Etat, de ses établissements publics et, si elles le souhaitent, des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d'une mission de service public."

L'Open Data français est géré par etalabgouv.fr, service interministériel créé en 2011 chargé de l'ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française Open Data. D'un point de vue purement politique, le Big Data aurait influencé les votes aux Etats-Unis et conduit à la réélection du président Obama. Ainsi Dan Wagner, le Chief Analytics Officer de la campagne de Barack Obama en 2012 a révolutionné le monde politique en exploitant le Big Data pour rassembler une coalition gagnante, en approchant chaque électeur, décrochant vote après vote jusqu'à... la victoire. (Source : Technology Review).

Big Data : des effets techniques et scientifiques

Pour faire face au volume de données américaines, la NASA (National Aeronautics and Space Administration) a développé un projet "Open Data Movement" qui vise à rendre accessibles à tous des bases de données, s'appuyant sur le participatif et la transparence. La NASA travaille également sur des stratégies novatrices permettant de traiter des ensembles de données volumineux.

Pascal CALVAT, ingénieur de recherche à l'Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3) et au CNRS, explique le challenge que représente le Big Data pour la communauté scientifique : "Notre challenge est de mettre à disposition nos pétaoctets de données".

Enjeux économiques du Big Data :

IDC, le marché du Big Data représentera 24 milliards de dollars en 2016, avec une part du stockage estimée à 6 milliards de dollars.

L'âge d'or du nouvel or noir entraîne à la fois la démultiplication de techniques, de technologies et ainsi de prestataires, de compétences spécifiques, de personnel qualifié

Les spécialistes s'accordent à dire que le Big Dataseral'arme économique de demain pour les entreprises et s'articulera comme un pivot de la compétitivité, un levier qui fera la différence.

En effet, les entreprises collectent de plus en plus d'informations concernant leurs activités (production, stocks, logistique, ventes, clients) : toutes ces données peuvent être stockées et exploitées pour stimuler leur croissance. Ainsi le Big Data Analysis permet :

  • d'améliorer les stratégies marketing et commerciale,
  • de booster les ventes,
  • d'entretenir les relations avec les clients,
  • de réduire les coûts logistiques,
  • de faciliter le recrutement
  • de favoriser la veille concurrentielle.

3 - L'offre des prestataires du Big Data pour le marketing

De nouveaux prestataires ont vu le jour pour répondre aux besoins des entreprises face à l'ampleur du phénomène Big Data. Point sur l'offre disponible sur le marché en matière de collecte, de stockage, de gestion et d'exploitation des bases de données.

Selon l'étude Cisco Connected World Technology Report (CCWTR) menée en 2012 auprès de 1800 professionnels dans 18 pays, 60% des professionnels interrogés s'accordent à dire que le Big Data sera un outil majeur à la fois pour la prise de décisions et l'optimisation de la compétitivité au sein des entreprises. Plus de 50% estiment que le Big Data sera un poste important de leur budget, mais 25% avouent ne pas être prêts à amorcer un tel projet.

Le Big Data permet aux activités de l'entreprise de générer une valeur ajoutée. En mixant intégration de stockage, analyse prédictive et applications, le Big Data permet de gagner en temps, en efficacité et en qualité. L'exploitation des données est personnalisable à l'infini - ou presque, et permet ainsi d'accroître la satisfaction des clients en répondant strictement aux besoins de l'entreprise (Source : EMC2).

Big Data : les prestations regroupent 4 pôles majeurs :

  • Collecte automatique et stockage sécurisé des données
  • Accès aux données on et off-line via des clouds
  • Analyse de données
  • Visualisation dynamique et interactive des données
A noter : l'exploitation de données soulève un réel défi juridique pour les entreprises qui doivent composer avec les législations françaises et internationales (CNIL, Safe harbor etc.) concernant le respect de la vie privée et la protection des données.

La prestation marketing liée au Big Data n'a quasiment de limite que l'imagination. Aussi les agences proposent diverses solutions directement adaptées aux besoins spécifiques de leurs clients. Voici une présentation de trois solutions d'exploitation de Big Data pour servir votre stratégie marketing :

Solution B2B

La société Cofae Service a lancé en 2013 un nouveau service en ligne : Ellicible. Il s'agit d'un outil dynamique et interactif qui génère une plateforme en ligne de ciblage, de comptage et d'achat de fichiers de contacts.

L'objectif est de tisser un lien direct entre l'entreprise et le client/prospect :

  • Campagnes courriers et télémarketing
  • Actions et segmentations marketing
  • Connaissance des clients et prospects au travers de données et ratios financiers
  • Enrichissement des CRM (Customer Relationship Management) ou système d'information

Solution B2C

L'agence Catalina Marketing propose quant à elle des opérations de couponing ciblées en magasin grâce au Big Data.

Le principe est simple : utiliser un système de traitement des données de masse pour générer des bons de réductions au passage en caisse des clients. Le procédé permet ainsi d'analyser en temps réel les achats des clients au moment du paiement.

La société BIME propose des formules tout-en-un permettant de traiter et de surveiller les données d'entreprise dans le cloud à partir de 140 euros par mois.

L'outil combine à la fois des données externes liées au trafic et des données internes à l'entreprise afin de calculer des ROI ou d'autres ratios. Il permet ainsi de comparer en un seul tableau de bord l'analyse de trafic web avec le back-office ou le ROI d'une campagne en cours avec le budget prévisionnel. A noter que tous les résultats sous forme de tableaux de bord sont exportables et partageables, sous différents formats - notamment des applications pour mobiles et tablettes.

4 - Big Data : adaptation et évolution des entreprises

L'exploitation de bases de données massives se révèle source de profit potentiel pour les entreprises - à condition de gérer habilement cette révolution. Les deux points clés sont l'évolution de l'organisation des entreprises et l'adaptation des ressources humaines. Seulement 28% des professionnels se targuent d'être en mesure de tirer profit des données collectées (Source : Cisco Connected World Technology Report).

L'entreprise doit apprendre à travailler différemment et à s'adapter à de nouveaux outils d'analyse. La conduite du changement doit être claire, structurée, pédagogique et efficace au risque d'assister à une rupture dans l'organisation de l'entreprise.

Quelques conseils pour réussir :

1. Adaptez votre stratégie marketing et commerciale à ce nouvel outil

2. Renforcez la communication interne, notamment entre les services marketing et informatique

3. Redéfinissez les rôles et les missions des différents acteurs internes et externes

4. Réorganisez les postes - au sens physique et administratif du terme

5. Restructurez les services

6. Mettez à disposition les ressources humaines indispensables à cette évolution

7. Recrutez si nécessaire

8. Formez ou reformez vos équipes

La Fnac, Ebay, Allocine.com, BNP Paribas... Autant d'entreprises qui se sont lancées dans le Big Data : quelques retours d'expérience du Big Data dans les entreprises (source : Bigdataparis.com)

5 - Les nouveaux métiers liés au Big Data

Aucun spécialiste n'avait anticipé l'impact du Big Data sur la société et l'économie : aujourd'hui les dirigeants d'entreprises et leur DSI (Directeur des Systèmes d'Information) ne disposent pas des ressources humaines nécessaires pour exploiter ce potentiel. L'ampleur du phénomène Big Data a vu naître de nouveaux besoins en ressources humaines dans les entreprises.

Selon l'étude Cisco Connected World Technology Report (CCWTR) menée en 2012 auprès de 1800 professionnels dans 18 pays, 25% des professionnels interrogés ont déclaré ne pas avoir les ressources humaines nécessaires à l'exploitation de leurs projets Big Data. Ainsi de nouveaux métiers - souvent hybrides - sont apparus outre-Atlantique et débarquent en Europe : Digital Manager, Chief Operating Data, Data Scientist, Consultant Big Data, Data Analyst... Certains métiers existants évoluent comme celui de COO (Chief Operating Officer) : " Dans un contexte où les entreprises ont un besoin d'analyser de manière plus approfondie certaines données pour mieux maîtriser leur activité, 46% des COO interrogés estiment qu'ils doivent faire preuve d'une excellente compréhension analytique et prédictive des modèles. " (Source : Ernest&Young)

On assiste également à l'apparition de métiers hybrides. Ainsi l'entreprise AMD consulting a récemment publié une offre d'emploi de consultant Big Data pour répondre à ses besoins. Le métier de Data Scientist ou " Spécialiste des données " fait partie des métiers émergents liés au Big Data, dont la demande à court terme est estimée à plus de 20 000 professionnels (Source : Télécom ParisTech). Ce nouveau métier s'exercera dans tous les secteurs d'activité : Informatique, Nouvelles technologies, Institutions publiques, Industrie, Finance, Grande Distribution... L'école Télécom ParisTech (formation en ingénierie des technologies du numérique) propose ainsi une nouvelle spécialité en 2013-2014 en formation continue : le Mastère Spécialisé " Big Data : gestion et analyse des données massives (BGD) " qui prépare les professionnels aux métiers de demain.

6 - Pour aller plus loin

Le Big Data n'a plus de secret pour vous, en théorie. Mais en pratique... Comment se lancer dans le Big Data ? Quelles sont les démarches à suivre ? Consultez notre sélection bibliographique avant de faire le grand saut !

e-marketing.fr :

Information Builders simplifie l'analytique pour le big data

Congrès big data : première édition du Trophée de l'innovation

ecommercemag.fr :

Big data, big challenge

Big data, un gisement d'opportunités

Pas de big data sans confiance du consommateur

business.lesechos.fr : Le "Big Data" recrute !

Blogs :

Le blog de Yan Claeyssen, coprésident d'ETO (agence de marketing relationnel)

"Marketing Client : Internet oblige les annonceurs à mettre le client au centre de leur stratégie marketing. La relation client est désormais constitutive de la marque. La révolution copernicienne du client est donc en cours ! L'objectif de ce blog est de prendre un peu de recul et d'expliciter les fondements et les conséquences de cette révolution."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande