Disney+ : quel impact sur l'usage des écrans par les enfants ?

Publié par le - mis à jour à
Disney+ : quel impact sur l'usage des écrans par les enfants ?

Alors que la plateforme de vidéo à la demande Disney+ arrive en France le 24 mars prochain, eMarketer s'intéresse à l'impact de ces nouveaux services sur la consommation média des enfants âgés de 8 à 12 ans, et notamment sur le temps qu'ils passent devant les écrans.

Je m'abonne
  • Imprimer

De plus en plus confrontés au digital, les enfants voient leurs habitudes de consommation de contenus évoluer par rapport aux autres générations. Si ceux âgés de 8 à 12 ans sont seulement 13% à être sur les réseaux sociaux, ils sont en revanche beaucoup plus à regarder des vidéos sur le net, plus spécialement sur Youtube, d'après une étude relayée par eMarketer. Mais malgré toute l'attention que reçoit le format des vidéos numériques, la télévision a toujours une place importante pour les enfants. 52,4% d'entre eux sont des consommateurs de médias numériques cette année mais 86,6% des enfants âgés entre 8 et 12 ans regardent la télévision même si le temps qu'ils passent devant diminue. Cette année, les enfants passent à peu près 1h48 par jour devant la télévision. Cette importance peut s'expliquer par le fait que celle-ci est l'expérience collective la plus facile d'accès, car le divertissement est immersif et parce que la télévision est située directement chez soi.

Disney+ s'impose

Selon eMarketer, Disney+ a le potentiel de changer ce statut quo. Reste à voir comment : le service de streaming a généré un énorme buzz avant même son lancement en novembre 2019, quand 1,9 million de personnes se sont pré-abonnées. Il faut dire que Disney a de quoi s'imposer : les parents ont eux-mêmes grandi avec les contenus de son catalogue, et ils sont rassurés de savoir que leurs enfants sont confrontés à un contenu adapté à leur âge et qu'ils connaissent.

Le service de vidéo à la demande, en plus d'être en guerre avec Netflix et Youtube, est aussi en conflit avec la télévision traditionnelle. Comme le dit Kathi Chandler-Payatt, directrice exécutive et analyste media Entertainment chez NPD Group, les écrans font des baby-sitters faciles d'accès. Selon les prévisions de Research and Market, Disney + sera la plate-forme qui enregistrera la plus grosse progression sur les cinq prochaines années, juste derrière ses concurrents Netflix et Amazon Prime.

Je m'abonne

Hugo Reau

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet