Recherche
Se connecter

Renault : un jeu de piste pour répondre à ses enjeux corporates

Publié par le - mis à jour à
Renault : un jeu de piste pour répondre à ses enjeux corporates

Le constructeur français Renault innove en proposant jusqu'à l'automne un jeu de piste en " réalité alternée " afin de promouvoir ses actions en faveur de la mobilité du futur.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Début juin, une mystérieuse vidéo est apparue sur les réseaux sociaux du groupe Renault. D'une voix trafiquée, un dénommé "Le Guia" lance aux internautes le défi de retrouver Laurent Marcovick, journaliste et expert des questions de mobilité, alors introuvable... Mais rassurez-vous, loin d'un hacking/kidnaping, cette disparition est une mise en scène du groupe Renault, qui, avec l'agence We Are Social, mobilise les internautes pour retrouver le journaliste dans le cadre de Mobility Theory, une opération d'ARG, soit Alternate Reality Game, qui prend la forme d'un jeu de piste grandeur nature mené à la fois dans le monde physique et virtuel jusqu'à l'automne. D'ampleur internationale, l'opération doit permettre au constructeur français de dévoiler au grand public sa vision de la la smart city et de la mobilité de demain, autonome et connectée: "C'est la première fois que nous lançons un tel dispositif, qui doit nous permettre de partager notre vision de la mobilité de demain auprès de nouvelles audiences qu'on ne touche pas en TV ou via les autres canaux de communication corporate du groupe", explique Emmanuel Guinot, directeur campaigns, content and digital du groupe Renault.

L'alternate reality game pour engager autrement

Des indices ont été semés sur les différents réseaux sociaux et sites du constructeur, mais aussi dans des endroits physiques à l'occasion de grands événements tels que les 24h du Mans ou encore les différents salons automobiles internationaux, jusqu'au Mondial de l'Auto 2018 à Paris, qui verra le dénouement de l'enquête. "Chaque indice menant à retrouver Laurent Marcovick doit aussi permettre aux internautes de découvrir une initiative de Renault, comme le concept car autonome SYMBIOZ sur le salon de Francfort, ou le dispositif EZ-GO, présenté à Genève autour de la smart city et des nouveaux usages que sont la mobilité partagée et les véhicules électriques et connectés. C'est une manière de partager la vision du groupe sur ces prochaines années, en mobilisant nos différents canaux, des réseaux sociaux aux sites, tout en créant des retombées presse", ajoute le responsable de Renault.

"L'idée est d'ouvrir un nouveau territoire pour se différencier. Nous nous sommes inspirés des mécaniques du jeu vidéo pour proposer aux internautes une quête en "réalité alternée", qui mêle ainsi assets digitaux mais aussi physiques avec des indices semés jusqu'au Brésil, qui est un marché important pour Renault. Les internautes vont par exemple trouver des indices sur le blog du journaliste, où sont cachées des données GPS qui renvoient vers un indice physique. Et ceux qui mènent l'enquête se retrouvent sur le réseau social Discord, pour partager leurs découvertes et avancer dans l'enquête. L'objectif est de toucher quelques milliers de personnes, de près ou de loin", conclut Thomas Laydis, group account director chez We Are Social. Cette opération survient alors que Renault se revendique leader de l'électrique en France et vient récemment d'annoncer un investissement d'un milliard d'euros ces prochaines années dans l'Hexagone dans le cadre de son plan stratégique Drive The Future.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet