Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Les réseaux sociaux sont-ils les nouveaux sondages?

Dans ce quatrième épisode du podcast "Marketing en Campagne !", Jérémy Boissinot, co-fondateur et directeur général de Favikon revient sur le rôle des réseaux sociaux dans la campagne présidentielle et analyse les stratégies mises en place par les candidats pour engager... jusqu'aux urnes.

  • Imprimer

Facebook, Instagram, TikTok, Twitch... Les réseaux sociaux sont devenus une tribune pour les candidats à la présidentielle et un moyen d'aller toucher de nouvelles audiences, de fidéliser leur électorat et, in fine, d'inciter aux votes. Certains l'ont compris... D'autres, beaucoup moins, comme le montre l'Observatoire des Politiques sur les réseaux sociaux, édité par la solution de marketing d'influence Favikon.

Dans ce quatrième épisode du podcast "Marketing en Campagne !", Jérémy Boissinot, co-fondateur et directeur général de Favikon, convaincu de la corrélation entre les performances sur les réseaux sociaux et celles dans les sondages et les urnes, distribue les likes et les "pouces vers le bas" aux candidats à la présidentielle.

Jean-Luc Mélenchon ? Présent sur tous les réseaux sociaux, il en est le roi incontesté. "Il a ouvert des comptes sur TikTok ou Twitch avant tout le monde, partage Jérémy Boissinot. Il diversifie son contenu, n'a pas peur de faire des blagues." Éric Zemmour ? Serial posteur, le candidat de Reconquête ! a réalisé une forte poussée sur les plateformes sociales depuis le mois de septembre 2021 et sait se mettre en scène. "Il est parti de zéro et a fait de sa chaîne YouTube la deuxième chaîne politique en quelques mois, poursuit le co-fondateur de Favikon. Il est clivant et génère ainsi plus d'engagement : son contenu, par un effet boule de neige, est alors davantage mis en avant par les algorithmes des réseaux sociaux". Valérie Pécresse ? La candidate de LR ne prend pas suffisamment les réseaux sociaux au sérieux et ne publie que des "diaporamas de sa campagne". Anne Hidalgo ? Quasi-invisible, malgré son socle d'un million d'abonnés. La candidate du PS est l'une des seules à ne pas avoir ouvert son compte TikTok.

La présidentielle se joue-t-elle sur TikTok ?

"La campagne présidentielle se joue en partie sur Tik Tok, constate Jérémy Boissinot. "Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron sont précurseurs sur ce réseau ; et petit à petit tous les candidats s'y mettent pour cibler une audience plus jeune, avec des stratégies différentes et des résultats qui reflètent leur performance de campagne. Avec 4 000 abonnés, le compte de Valérie Pécresse n'a ainsi jamais décollé quand celui de Jean Lassalle, en deux semaines, comptabilise déjà plus de 40 000 abonnés".

La clé du succès ? Du fond... et du fun. "Il faut montrer le visage le plus humain possible, [...] faire des blagues et forcer le trait, poster régulièrement. Les réseaux sociaux sont un instrument avant d'être un support", explique Jérémy Boissinot.

Alors, un like vaut-il vraiment un vote ? Les réseaux sociaux sont-ils les nouveaux sondages ? Décryptage de l'importance des réseaux sociaux dans la campagne électorale dans ce nouvel épisode à écouter sur Emarketing.fr, Spotify, Anchor et Apple Podcasts.

Écoutez, ou réécoutez, les premiers épisodes du podcast "Marketing en Campagne !" :

- Épisode #1 : Réseaux sociaux et influence, nouveaux leviers de la com' politique ? Avec Philippe Moreau-Chevrolet.

- Épisode #2 : Comment construire une "expérience client" électeur ? Avec Gaspard Gantzer.

- Épisode #3 : Comment l'extrême droite se markete pour changer son image ? Avec Raphaël Llorca.

Journaliste pour Emarketing.fr et le magazine Marketing, je parle souvent data, digital et médias sociaux. Et quand je me tais, je tweete : @FloSalgues [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles