Dossier[Étude des tendances 2014] Pour M6 Publicité, le changement, c'est maintenant

Publié par Maud Vincent le

4 - De nouvelles normes physiques : l'homme bionique

Les nouvelles technologies et les objets connectés entraînent une autre représentation du monde et de l'homme, qui devient augmenté.

  • Imprimer


Le corps humain devient une interface avec la machine : l'homme fusionne avec la technologie. Muni de capteurs qui lui permettent d'interpréter les signaux électriques provenant aussi bien de l'avant-bras que de la main, le brassard MYO (Thalmic Labs) transforme nos membres en télécommande.

Au coeur de ce mouvement de "quantified self" qui permet, grâce aux objets connectés, à l'individu de mesurer ses données personnelles, figure la recherche de performance et de bien-être. Les marques et services investissent le marché d'avenir que représente la e-santé : glycémie, fréquence cardiaque, qualité du sommeil... Tout se mesure à distance. Google travaille sur un projet de lentilles optiques pour diabétique, la société française Withings commercialise des pèse-personnes, des babyphones et tensiomètres connectés.


Les robots se multiplient, mais loin d'être menaçants, ils sont dotés d'émotions et se montrent humains. Présentée comme une maman par son créateur Rafi Haladjian, Mother s'apparente à une mère numérique qui surveille les activités de son enfant. Le bracelet Bond transmet un sentiment en temps réel entre deux personnes. Au Japon, le casque audio Mico de l'entreprise Neurowear détecte l'humeur de l'utilisateur pour jouer une musique adaptée.


Reflet de cette humanisation des robots : la série suédoise "Real Humans", diffusée sur Arte l'an dernier et bientôt sur les écrans de Série Club, la chaîne thématique du groupe M6, ou bien encore la figure iconique que sont les Daft Punk. Les marques investissent cette tendance à l'instar d'Audi dont le robot e-tron incarne la technologie hybride de la voiture. Nestlé a fait appel à un androïde pour promouvoir son Grand Chocolat.


Dernière tendance : illusions d'optique, trompe-l'oeil et surréalisme incarnent une représentation du monde plus ludique où tout est possible. Des campagnes produits jouent ainsi sur le surdimensionnement, à l'instar des derniers visuels publicitaires de Mac Donald qui zooment sur le produit au maximum ou bien encore de Samsung qui, pour le lancement de sa fablette Galaxy Mega en juillet dernier, a installé un cornet de glace géant écrasé au sol sur le parvis de Beaubourg à Paris.


Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Veille

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offre remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]