Recherche
Se connecter

Six technologies pour endiguer la contrefaçon

Publié par le

Combattre la contrefaçon est un effort de tous les instants. Les marques doivent redoubler d'inventivité et de solutions novatrices pour y parvenir. Voici six techniques, souvent complémentaires, éprouvées pour rendre vos produits inimitables et garantir leur authenticité.

Je m'abonne
  • Imprimer
1/La blockchain

Connue à la base dans l'univers informatique et le monde de la finance (notamment pour les cryptomonnaies comme le bitcoin), la blockchain investit depuis peu le terrain de la lutte anti contrefaçon. Cette technologie de stockage et de transmission d'informations, sans organe de contrôle, séduit de plus en plus de marques pour protéger leurs produits. Emmanuelle Collet, cofondatrice d'Arianee, jeune start-up française spécialisée dans la traçabilité post-achat des produits de luxe grâce à la blockchain, explique : "Cette technologie permet de connecter les biens physiques, leurs propriétaires et les marques, au travers d'un certificat digital unique." La solution Arianee, dont la clientèle actuelle est composée majoritairement de marques du luxe, consiste en une application décentralisée, les données étant réparties uniformément et de manière cryptée sur le réseau de la blockchain. "Côté acheteur, pas d'obligation de donner ses données personnelles. La marque, elle, garde un lien avec chaque nouveau propriétaire lors du transfert du certificat de l'objet, quel que soit le canal par lequel il a acquis le bien", souligne Emmanuelle Collet.

Comment cela fonctionne-t-il ? Une marque crée un ensemble de certificats digitaux uniques correspondant aux numéros de série de chacun de ses produits. Chaque produit physique est donc rattaché à un certificat digital qui lui est propre, dont l'acquéreur détient la clé privée. L'authenticité du produit est alors garantie par la marque émettrice et la blockchain. Le certificat digital permet de stocker des événements inhérents à la vie du produit : entretien, fiches produits, déclaration de perte ou de vol... "Au-delà de la garantie d'authenticité qu'il apporte, le certificat est relié au produit et non à l'acquéreur, qui, souvent, souhaite garder l'anonymat dans le cas de produits de luxe", précise Emmanuelle Collet, avant de rappeler le principal atout de la blockchain : "Il n'est pas compliqué de falsifier une facture papier ou de voler des données personnelles dans des bases centralisées. En revanche, la blockchain, elle, est quasiment infalsifiable". Encore récent dans la lutte anti contrefaçon, l'usage de la blockchain s'étend à plusieurs secteurs d'activité, comme la mode, l'automobile, l'industrie pharmaceutique ou l'informatique.

Pour aller plus loin :

- La blockchain est-elle le remède miracle au marketing ?

- La blockchain, une révolution pour la publicité ?

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet