Les Français sont-ils vraiment économes?

Publié par Elodie Gros-Désir le - mis à jour à
Les Français sont-ils vraiment économes?
© WavebreakMediaMicro - stock.adobe.com

Dans une étude, Savoo a analysé les habitudes de dépense et d'épargne des consommateurs de 30 pays à travers le monde. Son but est de révéler les pays et les villes françaises accueillant les consommateurs les plus avertis.

Je m'abonne
  • Imprimer

Savoo, le spécialiste des promotions, s'est intéressé aux habitudes des consommateurs issus de 30 pays différents. Bien que tous aient à coeur de faire de bonnes affaires, force est de constater que leurs habitudes de consommations varient en fonction de leur pays d'origine. Pour mener à bien son analyse, Savoo s'est intéressé à différents indicateurs tels que le niveau de dépense et d'épargne moyen par ménage, le nombre de marchés aux puces et d'annonces Etsy publiées et le volume de recherches Google concernant les promotions en ligne.

Ainsi, on découvre que les Français se trouvent à la seconde place des consommateurs les plus économes avec une moyenne annuelle d'épargne par ménage s'élevant de 2 220 euros, soit presque le double de celle des Belges. Ils ne parviennent cependant pas à atteindre la première place en raison d'une dette par ménage légèrement élevée, soit 30 404 euros, et d'un intérêt moins important pour les réductions et les codes de promotions. Les Belges eux, précèdent la France avec une épargne annuelle par ménage s'élevant à 1 168 euros, soit 1 052 euros de moins que les Français, mais une dette de ménage d'un montant moyen de 28 493 euros.

À titre indicatif, on retrouve les Grecs (avec -2 029 euros d'épargne annuelle par ménage), les Coréens (avec 1 287 euros) et les Russes (avec 1 074) en tête des consommateurs les moins avertis en termes d'épargne.


Les Français, champions de l'économie

En France, ce sont les Toulousains qui sont couronnés consommateurs les plus prudents. Ces derniers épargnent en moyenne 735 euros par mois. En ce qui concerne les recherches de bons d'achats ou de codes réduction, 29 y sont recensés chaque mois pour 1 000 habitants. C'est toutefois à Montpellier que l'on retrouve les plus grands amateurs de promotions avec 37 recherches en ligne pour 1 000 habitants.

La capitale se retrouve en bas du classement avec 437 euros d'épargne potentielle par mois, en raison du coût de la vie. En effet, habiter à Paris nécessite 2 176 euros par mois, soit en moyenne 700 euros de plus qu'à Toulouse où on retrouve les consommateurs les plus économes. Pour ce qui est de la chasse aux bons plans et des réductions en ligne, elle se trouve loin derrière Lille, Rennes et Nantes avec seulement 13 recherches pour 1 000 Parisiens.


Qu'en est-il des consommateurs dans le monde ?

En se basant sur les données de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), Savoo a pu estimer combien chaque pays a épargné sur la base du revenu moyen et de l'épargne des ménages. L'analyse montre ainsi que le Luxembourg est le pays qui épargne le plus avec un revenu disponible moyen de 32 196 euros (l'un des plus élevés du classement). Les Luxembourgeois sont en mesure d'épargner un montant considérable de 5 149 euros par an.

La Suisse suit de près avec (4 915€), puis vient la Suède (3 429€), ensuite l'Allemagne (3 074€) et enfin les Etats-Unis, que l'on retrouve en cinquième position (2 955€).

L'épargne seule ne suffit cependant pas à désigner les consommateurs les plus avertis. Il est nécessaire de se pencher sur la façon dont chacun dépense son argent. Savoo a donc étudié les pays les plus avides de bonnes affaires en relevant le nombre d'annonces de produits d'occasion publiées sur Etsy ainsi que la quantité de marchés aux puces.

Selon les résultats de l'étude, les Irlandais sont les pros de la chasse aux bonnes affaires et l'Irlande s'impose donc comme le pays le plus avide d'articles d'occasion au monde avec un catalogue impressionnant de 33,2 produits de seconde main répertoriés sur Etsy par millions d'habitants. Le Danemark arrive juste derrière avec 4,8 produits sur Etsy et 1,9 marché aux puces par million d'habitants. Les astucieux économes belges prennent la troisième marche du podium avec 2,1 articles d'occasions disponibles sur Etsy et pas moins de 2,1 marchés aux puces par million d'habitants.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet