Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Camif organise une "Journée sans Google" le 1er mai

Publié par le - mis à jour à
Camif organise une 'Journée sans Google' le 1er mai

L'entreprise de commerce en ligne spécialisée dans l'aménagement local et durable de la maison organise une "Journée sans Google" pour protester contre la hausse de 2% des tarifs publicitaires par le géant du numérique à partir du 1er mai.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le 1er mai prochain, Google France augmentera de 2% ses tarifs publicitaires pour compenser la taxe sur les services numériques, dite taxe " GAFA ". Cette hausse impactera directement les 30 000 clients français du géant californien, et à travers eux les consommateurs... Inacceptable pour Camif qui lance ce jour-là " La Journée sans Google ". Le pure-player de l'équipement de la maison durable et Made in France, pionnier des sociétés à mission, entend mener un large mouvement d'entreprises françaises à le suivre dans cette action, et faire reculer Google.

" Fort de sa position archi dominante sur les moteurs de recherche, Google se permet, en pleine pandémie Covid, d'imposer à ses clients français, essentiellement composés de TPE et PME déjà touchées par la crise et de plus en plus dépendantes du numérique, de payer sa taxe, et ce tout en ayant déjà largement tirer profit de la situation (le bénéfice de Google a cru de +50% en 2021 ) ", s'énerve Emery Jacquillat, président de Camif et de la Communauté des Entreprises à Mission. " Google a même le cynisme de procéder à cette hausse tout en se présentant comme l'ami des petits avec sa campagne de pub "ensemble continuons de soutenir les commerçants près de chez nous. Il serait temps que le sujet éveille l'attention des politiques, notre ministre de l'Economie et des Finances Bruno Lemaire en tête, qui ne peut laisser piétiner sa loi par Google ".

Camif a donc décidé d'agir en retirant 100% de son budget publicitaire de Google durant cette journée, invitant l'ensemble des autres entreprises clientes de Google a en faire autant, et incitant les citoyens à se passer de Google (au moins une journée).

Emery Jacquillat entend ainsi rallier un large mouvement d'entreprises et de citoyens : " Nous avons un message à passer à Google : votre succès et 100% de vos résultats, vous les devez à vos clients fidèles. Les entreprises et les citoyens-consommateurs méritent le respect et ne sont pas là pour payer vos impôts Si deux tiers des 30 000 annonceurs français de Google coupent ne serait-ce qu'une seule journée leur budget publicitaire, cela reviendra à priver Google de 2% de son chiffre d'affaires sur un mois ", ajoute Emery Jacquillat.

Engagé pour la consommation responsable, Camif a déjà fait bouger les lignes, même face à de très gros acteurs comme les GAFA. En lançant son boycott du Black Friday dès 2017, Camif a amorcé un mouvement qui a compté en 2020 plus de 1000 sites e-commerce boycottant l'évènement importé des USA par Amazon.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande