E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

En 2023, Dentsu prévoit un ralentissement de la croissance des dépenses publicitaires

Publié par Matis Demazeau le - mis à jour à
En 2023, Dentsu prévoit un ralentissement de la croissance des dépenses publicitaires

Dans une étude publiée le 11 janvier, le groupe de communication Dentsu international dévoile ses prévisions pour 2023 en ce qui concerne les investissements publicitaires mondiaux. Un certain ralentissement de la croissance serait à prévoir.

Je m'abonne
  • Imprimer

À l'instar de l'étude dévoilée au début du mois de décembre 2022 par GroupM, Dentsu prévoit un accroissement des dépenses publicitaires pour 2023. Évalué à 3,8 % selon le rapport Global Ad Spend Forecasts de Dentsu, celui-ci marque tout de même le pas par rapport aux années précédentes. En effet, les investissements publicitaires avaient augmenté de 8 % en 2022. À prix constants (corrigés de la variation des prix par rapport à une donnée de référence), les dépenses publicitaires connaîtraient même une baisse de 0,6 % en 2023.

La situation inflationniste, l'augmentation des taux d'intérêt, les récessions sur les marchés, l'incertitude politique persistante et l'impact qui en résulte sur les dépenses des entreprises et des consommateurs sont les différents éléments participant aux prévisions de ralentissement pour cette nouvelle année. "L'année 2022 s'est avérée être une autre année de forte croissance pour le secteur de la publicité, et ce, malgré l'incertitude politique et économique qui a fait surface. D'après nos prévisions, il est clair que l'impact de cette situation mondiale complexe se fera également sentir en 2023", analyse Peter Huijboom, Global CEO de Dentsu international.

Plus de la moitié des dépenses publicitaires investie dans le numérique

Les dépenses numériques devraient atteindre 422,8 milliards de dollars d'ici la fin de l'année, représentant 57,1 % du total des investissements publicitaires. Les différents freins à la croissance économique seraient l'une des raisons de cet engouement pour le numérique : "Les entreprises souhaitent des résultats immédiats pour les aider à surmonter ce ralentissement économique temporaire, ce qui engendre une augmentation du nombre de campagnes de performance. [...] C'est probablement l'une des principales raisons pour lesquelles nous assistons à une croissance aussi forte du numérique", explique Peter Huijboom.

Excepté pour les journaux et les magazines (-3,6 %), la croissance des investissements publicitaires concernera, en 2023, tous les autres canaux comme la télévision (+0,2 %), l'affichage (+2 %), le cinéma (+6,1 %) ou l'audio (+2 %). En 2024, l'accroissement des dépenses publicitaires devrait repartir à la hausse avec un taux de 4,8 % pour atteindre 776,9 milliards dollars, selon le rapport.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande