E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

Les médias, maillon essentiel de la transition écologique

Publié par Marie-juliette Levin le - mis à jour à
teletravail
© starmix - stock.adobe.com
teletravail

Une enquête menée par l'institut Sociovision (Ifop) pour le groupe TF1 dresse un état des lieux du rapport des Français à l'écologie et éclaire sur le rôle des médias pour les informer sur la nécessaire transition.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'état d'urgence climatique ne fait plus débat parmi les Français, selon une récente étude* de Sociovision. Pour 87% d'entre eux, la crise environnementale est grave et il est urgent d'agir. Sécheresse, déforestation, dérèglement du climat, pollution, autant de signaux d'alerte que les Français ont intégré. Conséquence directe, le sentiment d'anxiété se développe, à 74% en moyenne, et plus inquiétant à près de 90% chez les 18-24 ans. Pour les Français, si la société dans son ensemble n'accorde pas assez d'importance à la crise écologique (77%), ils sont encore plus critiques à l'égard des pouvoirs publics. Pour 87%, le gouvernement doit prendre des mesures fortes 94% chez les 18-24 ans). Si deux tiers des Français savent qu'ils vont devoir changer de mode de vie, 76% déclarent faire déjà suffisamment d'effort (tri des déchets, consommation d'eau et d'électricité réduite...). Par ailleurs, des freins à un engagement plus fort existent : 62% estiment que leur entourage n'est pas encore dans cette mouvance et 60% déclarent que vivre de manière plus écologique est trop coûteux et moins confortable.

La responsabilité des médias

Pour adopter les bons gestes et agir en connaissance de cause, les Français écoutent, s'informent et entrent dans le débat. Ils sont 80% à estimer que s'informer est une priorité. Ils s'éclairent grâce aux scientifiques (38%), ONG (26%) amis aussi leurs proches. Devant l'État et les services publics, les médias influencent les comportements responsables (24%). Pour autant, ils sont loin d'être les plus légitimes à leurs yeux avec un taux faible à 12% et 3% pour la publicité ! Seuls 31% des 18-24 ans estiment que les questions environnementales sont bien traitées dans les médias contre 52% en moyenne pour les sondés. Selon eux, les experts qui maîtrisent le sujet ne s'expriment pas suffisamment dans les médias (74%), ces derniers jouant un rôle important de vulgarisation et de décryptage autour de ces sujets. Près de la moitié des Français attendent des conseils et des exemples concrets de réussite de transition écologique sur les plateaux TV (formats courts ou fictions-séries-docu pour les plus jeunes). Les plus curieux attendent un traitement de l'information écologique sur un ton plutôt pédagogue, éducatif et lucide et non alarmiste. Les efforts à fournir doivent être partagés par l'ensemble des acteurs.

*Enquête quantitative nationale réalisée du 26 juillet au 2 août 2022 sur un échantillon de 1 000 personnes, représentatif des Français âgés de 18 à 75 ans.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande