Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Infographie TV : quel impact du Covid-19 sur la publicité depuis un an ?

Publié par Clément Fages le

Plus d'un an après le premier confinement, Admo.TV dresse un bilan de l'évolution des pratiques en matière de consommation et de publicité TV. On remarque notamment qu'au fur et à mesure des reconfinements, la baisse des investissements et la hausse de la consommation se sont atténuées.

  • Imprimer

Source : olly - Fotolia

Une fois l'effet de sidération du premier confinement passé (-62,5% de diffusion de publicités, -51% en matière d'investissements publicitaires en avril et mai 2020), le secteur de la publicité TV s'est relancé entre juin et octobre 2020 (avec respectivement +180% et +141% sur ces deux indicateurs). Le deuxième confinement verra même une hausse de 20% des montants investis par les annonceurs.

À l'inverse, en matière de durée d'écoute, on observe que la hausse (+1h13) observée lors du premier confinement (par rapport à 2019) s'est amenuisée : elle n'était plus que de +29 minutes lors du deuxième confinement (octobre / décembre) par rapport à la même période en 2019. En février 2021, quelques semaines avant le 3e confinement, le temps d'écoute moyen en TV était seulement supérieur de 13 minutes à la moyenne observée en février 2020. Admo.TV note néanmoins qu'en 2020, la durée d'écoute individuelle est supérieure de 27% à celle de 2019, pour le plus grand bénéfice des annonceurs qui auront maintenu ou augmenté leurs investissements.

Ce sont les annonceurs du secteur des services à la personne qui ont le plus intensifié leurs diffusions publicitaires (+79%) entre février 2021 et février 2020, devant la banque / assurance (+70%), le bricolage (+45%) ou le bien-être (+21%). Plus surprenant, le secteur automobile et celui de la mode, particulièrement éprouvés par la crise sanitaire, ont finalement profité du rebond observé entre les deux premiers confinements pour augmenter leur diffusion de respectivement 31 et 25%.


NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles