Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Infographie Parrainage en TV : quels changements en 2017 ?

Publié par Mégane Gensous le

A quelques semaines de l'entrée en vigueur de la nouvelle législation concernant le parrainage en télévision, Omnicom Media Group fait le point en infographie sur le cadre existant, comment il devrait évoluer et les conséquences pour les acteurs du marché.

  • Imprimer

A en croire les acteurs de la télévision, c'est l'une des réglementations les plus contraignantes d'Europe. Le 1er janvier 2017, les pouvoirs publics devraient travailler sur une évolution de la législation du parrainage en télévision, actuellement encadré par un décret du 27 mars 1992. Pour rappel, relève du parrainage "toute contribution d'une entreprise ou d'une personne morale publique ou privée ou d'une personne physique, n'exerçant pas d'activités d'édition de services de télévision ou de médias audiovisuels à la demande ou de production d'oeuvres audiovisuelles, au financement de services de télévision ou de programmes dans le but de promouvoir son nom, sa marque, son image ou ses activités". Cette activité a été adoptée par 900 annonceurs en 2016 mais ne représente que 2% en volume et 8% des recettes publicitaires du média télévision.

Actuellement, le parrainage concerne les émissions de télévision autres que les journaux télévisés et les programmes politiques, dans leur intégralité (pas de possibilité de sponsoriser une rubrique). Les secteurs du tabac, de l'alcool, des médicaments, et de l'univers TV (producteurs, chaînes, service à la demande) en sont bien sûrs exclus, de même que montrer le produit ou son conditionnement à l'intérieur du billboard. Concernant la durée, si elle n'est pas officiellement réglementée, les formats en usage sont de 6 à 8 secondes. Les grands changements attendus de l'évolution de la législation concernent la possibilité de montrer le produit et la durée des billboards qui devrait grimper à 12 secondes (dans la limite de 4 marques citées).

Les principales régies publicitaires préparent d'ores et déjà l'évolution de leur offre en conséquence. En moyenne, Omnicom Media Group prédit une hausse des tarifs publicitaires de 20%. Les bénéfices du parrainage, principalement branding mais aussi drive-to-web, devraient en être boostés, tout comme les investissements consacrés qui s'élevaient en 2016 à 831 millions d'euros.

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles