DossierL'affichage, résolument tourné vers les nouvelles technologies

Publié par Charlotte De Saintignon le

4 - De nouveaux horizons : les futurs supports de développement

Si les grands écrans lumineux et l'indoor ont toujours la cote, l'affichage a également investi de nouveaux terrains mobiles, comme les bus. Et a trouvé un moyen de faire rimer publicité avec éco-responsabilité grâce à l'affichage sur vélo.

  • Imprimer

La Française des Jeux et Havas Media ont mis en place un dispositif lumineux OOH (Out of home) d'envergure sur le périphérique parisien, à partir duquel les automobilistes peuvent visualiser le montant des jackpots Loto ou Euro Millions sur un écran de 100 m².

216 millions. C'est le nombre de contacts que La Française des Jeux (FDJ) devrait toucher pour sa nouvelle campagne d'affichage. Depuis le 31 janvier et pendant une année, la FDJ, avec le soutien de Havas Media, propose aux automobilistes qui empruntent le périphérique, à Porte d'Italie et Porte de Clichy, de visualiser le montant des jackpots Loto ou Euro Millions qui seront actualisés chaque lendemain de tirage.

C'est la première fois en Europe qu'un dispositif lumineux OOH (Out Of Home) de cette envergure voit le jour. En effet, à Porte de Clichy, la FDJ met en place un écran de 100 m², soit le plus grand écran jamais utilisé en Europe. Il diffuse à tour de rôle le jackpot d'Euro Millions ou celui du Loto selon les jours de tirage. Enfin, à Porte d'Italie, deux rangées d'écrans de 28 m² chacune affichent les derniers montants des jackpots d'Euro Millions et du Loto.

L'affichage sur les bus plébiscité

Metrobus vient de réaliser avec Iligo une étude sur l'efficacité de l'affichage sur les bus (*) avec un terrain qualitatif renforcé par une étude quantitative auprès d'un échantillon national (*) de 1 108 individus.

L'étude a permis de valider les conclusions suivantes : la publicité sur les bus permet d'égayer la ville : pour 77 % des interviewés, la publicité rend les bus moins tristes et 75 % pensent que la publicité les rend plus divertissants. Ils sont 85 % à trouver que la publicité sur les bus attire le regard et 70 % estiment que la publicité sur les bus permet de visualiser les produits autrement par rapport aux autres formes d'affichage extérieur. La multiplicité des contextes de visualisation de la publicité sur les bus et son caractère aléatoire renforce l'attention des publics exposés. Le bus est plébiscité pour communiquer sur de nouveaux produits ou événements culturels. En effet, selon les interviewés, les secteurs les plus adaptés à la publicité sur les bus sont le secteur culture-loisirs à 85 %, l'automobile à 71 %, les télécommunications et le secteur habillement accessoires textiles pour 69 % d'entre eux.

En zone urbaine, les points de fixation du regard sont multiples : bus, mobilier urbain, mais aussi véhicules, piétons, enseignes... Iligo a exposé 13 individus à un parcours piéton puis automobiliste et mesuré l'attractivité des différents formats publicitaires. Les participants ont été exposés à un trajet-type filmé en conditions réelles et le temps de regard a été mesuré à tout moment pour comparer tous les types d'affichage présents sur le film. Les résultats de cette étude démontrent que la publicité sur les bus capte les regards.

En effet, les Flancs droits sont en moyenne 2,9 x plus regardés que leur part d'espace dans l'environnement, les Flancs gauches sont en moyenne 3,8 x plus regardés que leur part d'espace dans l'environnement, les arrières de bus sont en moyenne 4,7 x plus regardés que leur part d'espace dans l'environnement et le résultat est encore meilleur sur les automobilistes (jusqu'à 6,5 x plus).

(*) Méthodologie : Quanti : 1108 individus représentatifs de la population des agglomérations de + de 100 000 habitants. Quali : interrogation de 13 individus répartis en 3 groupes en fonction de leurs étapes de vie (les pré-familles en couple sans enfant, les jeunes familles en couple avec enfant(s) de moins de 10 ans et les familles mûres en couple avec au moins un enfant de plus de 10 ans). Du 13 au 15 novembre 2012.

Affi'bike : quand le vélo roule pour la publicité

Opé Spé, agence de marketing terrain, lance un format d'affichage mobile sur vélo : l'affi'bike, soit le premier vélo publicitaire qui offre une visibilité intéressante pour les marques aussi importante, avec plus de 8m² sur deux faces. C'est plus de deux fois la moyenne d'un vélo ou triporteur publicitaire traditionnel. Un nouveau format publicitaire disponible dans toute la France pour des campagnes d'affichage mobile ainsi que pour des opérations de street marketing. Ce vélo publicitaire est disponible en versions standard (même format qu'un affichage 2m² traditionnel) et XXL (8m², solution d'affichage mobile éco-responsable).

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l'article "Création du 1er Grand prix de l'affichage indoor"

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet