E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

DOOH : tour du monde des initiatives en 2019

Publié par le

Le média affichage se réinvente en permanence grâce au digital. Tour du monde des meilleures campagnes Digital Out Of Home (DOOH) et installations interactives outdoor, sélectionnées par l'agence Biborg.

Je m'abonne
  • Imprimer

Clear Channel fait une campagne pour aider les sans abris suédois

Pour aider les sans-abri suédois à trouver refuge alors que le froid a pris le pays d'assaut, Clear Channel a mis en place 53 DOOHs connectés dans la ville de Stockholm. Lorsque les températures étaient considérées comme "soutenables", un message de sensibilisation ainsi que des conseils afin d'aider les sans-abris (comment apporter du soutien financier ? matériel ?) étaient affichés sur les écrans. À partir d'une température dite "critique", les écrans indiquaient le refuge le plus proche qui pouvait accueillir les sans-abris, son heure d'ouverture et sa distance par rapport à l'écran.

Les plus :

Le concept même de cette campagne qui n'a pour seul objectif que de porter secours aux sans-abris.

D'un point de vue plus créatif, le fait d'avoir adapté les messages en fonction de la température permet d'avoir une double campagne : une qui sensibilise les personnes en mesure d'apporter de l'aide aux sans-abris et une qui apporte concrètement de l'aide.

Les moins :

Il manquerait quelques informations concrètes pour les sans-abris, comme une carte qui indiquerait le parcours exact pour se rendre au refuge ou le nombre de chambres disponibles.

Pour aller plus loin :

On aurait pu imaginer un partenariat entre Clear Channel et certains refuges pour permettre aux sans-abris de réserver un lit ou un repas par exemple, via l'impression d'un ticket pour attester de la réservation.

clear channel uses digital billboards to help the homeless find shelter in sweden from designboom on Vimeo.

Nescafé fait jouer les chinois dans le métro de Shanghai

Pour le lancement de sa nouvelle boisson froide au café Cold Brew en Chine, Nescafé a mis en place un espace gamifié dans une gare de métro à Shanghai. Grâce à une plateforme au sol munie de capteurs connectés à un immense écran, les passants pouvaient jouer à un jeu où il fallait collecter toutes les gouttes de café pour remplir une bouteille de Cold Brew en 30 secondes. Les participants gagnaient une bouteille de la boisson via un QR code qui leur était donné et qu'ils devaient présenter à un distributeur automatique à côté de l'espace de jeu.

Les plus :

L'idée de gamifier le dispositif pour engager davantage les participants et créer une véritable expérience. La mécanique de jeu proposée était assez simple et accessible à tous.

Les moins :

L'espace dédié à l'activation n'est pas forcément optimisé; on aurait pu avoir une scénographie plus poussée qui attire davantage l'attention. Aussi, on peut se demander si le choix de faire vivre cette expérience dans une gare de métro est réellement pertinent; les passants y sont souvent pressés et peu disponibles.

Pour aller plus loin :

On aurait pu proposer une extension du jeu sur mobile pour permettre à une plus large audience d'être touchée par la campagne. Via un QR code les passants auraient pu télécharger le jeu et en profiter durant leurs trajets de métro par exemple.


Swarovski innove pour son sapin de Noël à Hong Kong

Pour la période des fêtes, Swarovski a illuminé les gares de métro MTR et Causeway Bay à Hong Kong, en mettant à l'honneur leur dernière collection de Noël. Plusieurs éléments étaient mis en place dans les halls des gares ; un sapin "holographique" était installé au plafond, des écrans interactifs permettaient aux passants de découvrir toutes les pièces de la collection et un système sensoriel au sol, connecté au sapin, leur permettait de jouer des airs de Noël au piano. Plusieurs éléments des gares étaient aussi aux couleurs de la marque, tels que des colonnes et des parties entières des murs.

Les plus :

L'envergure de l'installation qui donne une belle visibilité à Swarovski. Le fait de permettre aux passants d'interagir avec le dispositif permet de les engager et de plus facilement les amener à découvrir la collection.

Les moins :

La réalisation du sapin holographique ne semble pas vraiment optimale, notamment car le dispositif physique soutenant l'holographie est très visible et parce qu'il est installé en pleine lumière. Aussi, l'espace interactif semble être au milieu du passage, ce qui doit rebuter certains à tenter l'expérience.

Pour aller plus loin :

On aurait pu créer un espace dédié à l'installation du sapin et du piano avec une scénographie plus poussée, sur le thème de Noël, pour inviter davantage les passants à prendre le temps d'essayer l'interaction. Aussi, on aurait pu directement intégrer la nouvelle collection dans le système de gamification de l'expérience pour éviter d'avoir trop d'étapes à faire passer par les participants avant de découvrir les pièces.



Un Terry Crew géant pose pour Old Spices au bord d'une autoroute péruvienne.

Cet été au Pérou, la marque Old Spices en collaboration avec Clear Channel a installé le premier panneau numérique du Sud du Pérou pour le lancement du nouveau Old Spices Citron. L'objectif de ce panneau était de capitaliser sur l'image de Terry Crew (qui est l'égérie de la marque), tout en présentant les nouvelles caractéristiques du produit. Cette activation fait suite à la précédente campagne "Bloqueo! Bloqueo!" mettant en scène leur égérie et qui fut un franc succès auprès du public. Suite à son installation, de nombreux commentaires positifs ont été perçus sur internet, ce qui fait de ce panneau un succès pour la marque Old Spices, mais aussi pour Clear Channel qui a su innover et faire une proposition de valeur correspondant à l'objectif créatif de la marque.

NB : Campagne "Bloqueo ! Bloqueo !"


Les plus :

Un format disruptif, extrêmement visible voire immanquable : le choix de le mettre sur une autoroute décuple sa visibilité.

Le fait que ce soit une nouveauté pour la région rend d'autant plus singulière cette action de communication.

Les moins :

Le manque d'interactivité limite l'attrait pour cette activation. De plus, le fait que ce dispositif ne soit visible que d'un sens de l'autoroute (car il n'a qu'une face) divise la visibilité par deux.

Pour aller plus loin :

De l'interactivité aurait pu être prévue grâce à des capteurs afin de toujours plus personnaliser l'image. On peut donc imaginer le visage de Terry Crews changer en fonction de la vitesse des voitures, de la météo, ou bien même de l'heure de la journée.

En Belgique, Audi vous offre la possibilité d'être le visage de la campagne pour l'Audi A1

À l'occasion du Brussels Motor Show de Bruxelles, les visiteurs étaient invités à configurer leur Audi A1 Sportback sur une tablette. Le résultat de leur Audi A1 personnalisée, accompagné d'un selfie, était ensuite diffusé sur les écrans numériques du salon et du pays.

Les plus :

Faire interagir les cibles avec la marque favorise leur implication.

Le fait d'utiliser la personnalisation les fait se sentir privilégiés, ce qui les encourage ensuite à partager le contenu créé sur leurs réseaux.

De plus, mettre en avant l'humain (le consommateur) permet d'avoir la cible au coeur du dispositif et ainsi d'augmenter la proximité entre la marque et le consommateur.

Les moins :

On peut se demander si le fait de voir des selfies de personnes que l'on ne connaît pas ainsi qu'une image de voiture, avec quelques features qui changent visuellement, va vraiment faire comprendre aux Belges la proposition de valeur de l'audi A1.

Pour aller plus loin :

Les participants auraient pu être intégrés dans le visuel grâce à un fond vert, ce qui aurait empêché de scinder l'affiche en deux et ainsi rendre le visuel plus lisible et compréhensible.

Dans une volonté d'augmenter le nombre de participants, le même concept aurait aurait pu se faire en dehors du salon, par les particuliers eux-même depuis leurs ordinateurs, tout en étant supervisés par des modérateurs pour empêcher les débordements. De plus, le dispositif aurait pu permettre aux participants de partager le visuel directement sur leurs réseaux sociaux.


Léna Gautier, planneuse stratégique chez Biborg

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet