Publicité et environnement : encore des dérapages

Publié par ILONA VIORNERY le
Publicité et environnement : encore des dérapages

Le BVP et l'ADEME ont présenté le bilan 2007 sur l'utilisation par la publicité de l'argument écologique. Résultat : des efforts mais peut encore mieux faire.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'environnement est une valeur montante en publicité, c'est le premier constat que dresse le deuxième baromètre de l'utilisation par la publicité de l'argument écologique réalisé par le BVP et l'ADEME. Qu'il soit utilisé directement ou indirectement, l'argument écologique se retrouve dans 3% des 17 129 visuels analysés. C'est un quasi triplement par rapport à l’étude précédente. De plus, l'argument est de plus en plus utilisé à bon escient: le taux de conformité aux règles déontologiques en vigueur serait passé de 64,1% à 81,9%. 62 publicités ont motivé une réserve, soit 12,2 % du total des visuels relatifs à l’environnement. 56 de ces réserves sont motivées par une utilisation non optimale de l’argument environnemental, tandis que 6 cas sont à rattacher à la problématique de non-représentation de comportements contraires à l’environnement.

Je m'abonne
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Oracle

Les fonctions marketing et informatique font plus que jamais la paire Elles doivent se coordonner et agir rapidement agilite des entreprises [...]

Sur le même sujet