Recherche
Se connecter

Les investissements publicitaires en hausse de 2,3% au premier semestre 2018

Publié par le | Mis à jour le
Les investissements publicitaires en hausse de 2,3% au premier semestre 2018
© ©Delphotostock - stock.adobe.com

Selon l'IREP, France Pub et Kantar Media, les investissements des annonceurs, ainsi que leur nombre, augmentent au S1 2018, avec des hausses respectives de 2,3% et 4%. Le digital poursuit sa croissance, tandis que les recettes publicitaires nettes des éditeurs sont aussi globalement à la hausse.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Avec une prévision de croissance de +2,3%, "le redressement amorcé depuis trois ans se confirme en 2018", souligne le communiqué de présentation du BUMP, baromètre unifié du marché publicitaire de France Pub, l'IREP et Kantar Media, pour le premier semestre 2018. Bien entendu, c'est le digital qui alimente cette croissance, avec une progression sur la période de 15,3% des investissements publicitaires, qui s'élèvent pour les médias numériques à 6,315 milliards d'euros, soit 19% de l'ensemble du marché.

Le owned media, ou média propriétaire, représente plus de la moitié de ce chiffre, avec un total de 3,5 milliards d'euros dépensés par les entreprises pour développer leurs propres espaces en ligne, mais aussi créer du contenu pour leurs réseaux sociaux ou analyser les données récoltées. Ces dépenses sont en hausse de 20% au premier semestre.

Au global, le marché a enregistré une hausse de 4% du nombre d'annonceurs au S1 2018. 47 527 entreprises ont fait de la publicité en France sur la période. 63% d'entre elles se sont dirigées vers le digital (display et search), devant la presse (42% des annonceurs). Si le digital connaît une hausse du nombre d'annonceurs trois fois supérieure au reste des médias, la presse, comme l'ensemble du secteur connait une baisse. Seule la télévision "fidélise son portefeuille" selon le communiqué.


Côté annonceur, les plus fortes hausses en matière d'investissements publicitaires proviennent des secteurs du tourisme, de l'automobile et de la banque / assurance, avec respectivement des croissances de 10,9%, 9,7% et 7,7% des dépenses. Au global, la grande distribution voit la croissance de ses dépenses ralentir à +3%. Ces quatre secteurs sont ceux qui pèsent le plus sur le marché en matière d'annonceurs, avec 16% des 47527 annonceurs liés au monde de la distribution, 10% à celui de l'auto, 9% au tourisme et 8% à la finance.

Côté éditeur, avec 6,3 milliards d'euros, on constate une hausse de 4,2% des recettes publicitaires nettes au premier semestre 2018 par rapport à la même période un an plus tôt. En 2017, ce chiffre n'était que de +0,1%. On note les bonnes performances des acteurs du digital et de la TV, avec des recettes en hausse de 15,5% et de 1,6%, mais aussi celles de l'affichage digital (+12,1%) et du cinéma (+4,2%). À l'inverse, la radio (-0,6%), la presse (-6,4%) et le courrier (-3,7%) sont dans le rouge, mais avec des résultats en progression par rapport à l'an dernier. Seuls les imprimés sans adresse connaissent une inversion de tendance, avec une baisse de 0,6%, contre une hausse de 3,2% l'an passé.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet