Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Ukraine, Walmart, Neon... Les 10 idées marketing de la semaine (28 février-3 mars)

Publié par le

Au menu des 10 idées cette semaine : Burger King s'empare de la VAR, Neon lance un distributeur de NFTs, l'Ukraine adopte les codes de la cryptosphère et Greenpeace détourne GTA pour nous rappeler qu'une crise climatique est en cours... Et que nous allons tous en subir les conséquences.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les métavers sont-ils brand safe ?

On a tous encore en tête le premier drame du "métavers", avec l'agression sexuelle d'une utilisatrice de la plateforme Horizon World de Meta... Des comportements déplacés qui malheureusement existent depuis des années sur d'autres "métavers" comme Second Life ou encore World of Warcraft, et plus globalement sur l'ensemble des réseaux sociaux ou même des forums de discussion. Le Web, les réseaux sociaux et le gaming sont des univers qui peuvent vite devenir toxiques, et à l'avenir, le métavers ne fera pas exception. Les marques doivent donc redoubler de prudence et intégrer ces nouveaux espaces à leur politique de brand safety. Pourtant, faire reposer l'architecture de certaines plateformes sur la blockchain devait permettre de résoudre de nombreux problèmes : grâce aux smart contracts, des programmes stockés dans la blockchain et qui s'executent automatiquement si certaines conditions sont remplies, il est par exemple possible de faire en sorte que certains propos ou actes soient immédiatement sanctionnés, sans faire intervenir un modérateur. Aussi, les plateformes gérées comme des organisations décentralisées et autonomes (DAO) permettent à n'importe quel utilisateur de devenir modérateur et de prendre des sanctions. Reste que de nombreux utilisateurs de la blockchain revendiquent haut et fort l'esprit libertarien des cypherpunks, et que la transparence et l'immuabilité des smart contracts peuvent vite devenir un cauchemar pour la brand safety... McDonald's, qui a lancé une collection NFT pour fêter le retour du McRib fin 2021 peut en témoigner : le mot en N était cité dans les lignes de codes gérant le smart contract du NFT. Une plaisanterie d'informaticien qui n'est pas restée inaperçue.

À lire sur MarketingDive.com

La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet