Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Uber Eats veut se normaliser dans sa nouvelle campagne

Publié par le - mis à jour à
Uber Eats veut se normaliser dans sa nouvelle campagne

Avec Uber Eats, les Français peuvent se faire livrer tout ce dont ils ont besoin au quotidien. Un service déjà très apprécié mais qui provoque aussi parfois un certain sentiment de culpabilité au moment de commander.

Je m'abonne
  • Imprimer

Avec humour et dérision, Uber Eats dévoile sa nouvelle plateforme de marque à partir du 6 juin via une vaste campagne 360° (TV, Digital, Affichage, Social Media) signée Buzzman et installe la nouvelle signature "Uber Eats, ça arrive".

S'il y a un an Uber Eats ne parlait que de bouffe avec sa tagline "Parlons bouffe", la marque évolue et offre la possibilité à ses clients de désormais commander tout ce dont ils ont besoin pour leur vie quotidienne. Des repas aux courses alimentaires et non-alimentaires, jusqu'aux chaussettes et bouquets de fleurs, Uber Eats sera au service de tous ces Français qui commandent lorsqu'ils en ont besoin, et ce dans plus de 310 agglomérations françaises, même s'ils n'aiment pas trop le reconnaître. Car, si passer commande est désormais fortement ancré dans les habitudes des Français depuis la pandémie, cette habitude se heurte frontalement aux normes culturelles Françaises (prendre le temps de cuisiner, faire ses courses avec soin par soi-même, sortir pour aller au restaurant...). Néanmoins, la réalité d'un quotidien de plus en plus surchargé (manque de temps, d'énergie, charge mentale...) place Uber Eats comme un allié nous permettant d'éviter le trop-plein et de se faire plaisir simplement en quelques clics.


La campagne de lancement illustrant ce nouveau positionnement dédramatise le fait de commander en mettant en scène la mauvaise foi et les petits mensonges de personnages qui refusent d'assumer leur commande Uber Eats et prétendent tout gérer par eux-mêmes. Un registre humoristique pour mieux déculpabiliser ces consommateurs excessivement tourmentés : pas la peine d'accuser le chien, de prétendre avoir récupéré ses affaires chez un ex ou de s'inventer un quelconque talent culinaire... Ça arrive presque à tout le monde de faire une commande Uber Eats... Et pas la peine d'en faire tout un plat.

Une campagne 360° qui débutera par la sortie de films TV, de Billboards TV et de formats courts YouTube le 5 juin puis sera suivie d'une vague d'affichages OOH et DOOH le 27 juin, appuyée par un volet Social Media.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande