Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Pour Spring, Dacia accélère sur l'AR avec Snapchat

Publié par Clément Fages le - mis à jour à
Pour Spring, Dacia accélère sur l'AR avec Snapchat

Dacia, l'un des premiers constructeurs automobiles à s'être emparé des lens de Snapchat l'an passé, mise à nouveau sur ce format pour promouvoir son nouveau modèle Spring. Un moyen de tracker finement les résultats et de varier les approches au sein d'un parcours client de plus en plus digitalisés.

Je m'abonne
  • Imprimer

Depuis un an et le lancement de son premier lens Snapchat pour faire la promotion de son modèle Sandero, Dacia mise de façon croissante sur la réalité augmentée. "C'est un moyen de répondre à plusieurs besoins, de la diversification de nos contenus à la digitalisation de nos parcours de vente. Notre modèle et notre philosophie de marque nous poussent à être particulièrement attentifs au suivi de la performance et à l'efficacité de nos actions média. Le digital est le terrain idéal pour cela, et le format lens nous permet de varier notre approche. Il ne faut pas matraquer les audiences sur trois ou quatre plateformes avec toujours les mêmes messages ou contenus", explique Olivier Suchard, Global Director Media, Data & Digital de Dacia, au moment de présenter le dernier lens de la marque, déployé à l'occasion du lancement de son dernier modèle électrique Spring.

Avec la caméra frontale, le lens permet à l'utilisateur de faire apparaître son visage entouré d'arcs électriques, tandis qu'avec la caméra opposée, il peut projeter le véhicule devant lui. Ainsi, Snapchat est devenu un touchpoint idéal pour le constructeur qui peut y travailler la considération auprès d'un public jeune, mais aussi de ses acheteurs. "Il faut se diversifier pour mieux apparaître au sein de la customer journey, d'autant que le client ne fait que deux visites en concession, contre quatre auparavant. La découverte et la comparaison entre les véhicules se font en ligne, sur une période comprise entre 3 et 4 mois. Il faut être multiplateforme pour entrer dans le champ de considération des futurs acheteurs sur ce laps de temps. Et comme je vous le disais, si nos actions sur Snapchat ne se traduisaient pas par des ventes, nous aurions déjà arrêté !"

17 millions de sessions pour Sandero et Spring

Une vision partagée par Raphaël Schwartz, Head of Automotive chez Snapchat, qui rappelle qu'en France, la plateforme compte dix millions d'utilisateurs de plus de 35 ans. Et si l'âge moyen de l'acheteur Dacia est compris entre 40 et 45 ans, les deux modèles mis en avant sur Snapchat, Sandero et Spring, ont séduit une clientèle rajeunie. Ainsi, Raphaël Schwartz a vu tous les constructeurs automobiles imiter Dacia ces douze derniers mois : "La réalité augmentée permet de reproduire l'intérieur et l'extérieur d'un véhicule, mais aussi montrer ce qui se cache derrière la carrosserie, comme le moteur ou le circuit électrique, sans oublier les nombreux effets ludiques. Demain, il sera possible de reproduire des concessions entières, alors que la démocratisation de la 5G va véritablement être un tournant. C'est aussi un moyen de proposer des showrooms plus petits, les modèles étant accessibles en AR, ou encore de faire face à la pénurie de certaines composantes qui retarde la livraison de véhicules de démonstration." Le spécialiste préconise ainsi l'utilisation des lens dans une logique interactive en haut de funnel, notamment pour les lancements, afin de générer de la considération et de retoucher les utilisateurs qui ont passé le plus de temps sur le lens ou leurs jumeaux statistiques grâce au pixel Snapchat. En attendant de vendre directement des véhicules via ces nouveaux formats, Olivier Suchard se satisfait des résultats obtenus par les lens en matière de visibilité et d'engagement : "Nous avons un reach de 2,7 millions de personnes sur le lens Sandero, un temps d'interaction cumulé de 282 jours sur celui de Spring, et au total 17 millions de sessions initiées sur les deux lens."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande