Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Pinterest interdit les publicités sur la perte de poids sur sa plateforme

Publié par Floriane Salgues le - mis à jour à
Pinterest interdit les publicités sur la perte de poids sur sa plateforme

La plateforme sociale annonce l'interdiction, dès le 1er juillet, des annonces sur la perte de poids sur son réseau. Textes ou images concernant des produits de régime ou de soin affirmant permettre une perte de poids sont désormais bannis. Pinterest prône la "neutralité corporelle".

Je m'abonne
  • Imprimer

Alors que l'injonction au "summer body" - un corps mince et affûté pour l'été - est encore bien présente, la plateforme sociale Pinterest dit stop aux diktats de la minceur et des régimes. Pinterest met à jour ses conditions générales et annonce interdire, dès le 1er juillet, toutes les publicités relatives à la perte de poids. Les textes, ou images, sur la perte de poids ou qui idéalisent ou dénigrent des morphologies ; les témoignages sur des produits de régime ; les références à l'indice de masse corporelle (IMC) ou équivalent ; les annonces sur des produits à porter ou appliquer qui affirment permettre une perte de poids... sont désormais bannis de la plateforme.

Pinterest souhaite ainsi contribuer à lutter contre la dysmorphophobie, un trouble psychologique qui induit une perception erronée de son corps, que les réseaux sociaux contribuent à nourrir. Cette prise de position, rappelle Pinterest, "s'inscrit dans la continuité des politiques de Pinterest en matière de publicités, qui interdisent depuis longtemps le "body shaming" et les publications faisant l'apologie de la maigreur excessive ou de régimes trop drastiques". Le réseau social bloque ainsi les recherches des utilisateurs dont les mots-clés sont associés à des troubles alimentaires et les renvoie vers l'organisation susceptible de les aider.

Pinterest met en avant la "neutralité corporelle"

Le réseau social prône la "neutralité corporelle" (un détachement par rapport à l'aspect de son corps), comme l'explique Sarah Bromma, Head of Policy de Pinterest, dans un communiqué : "Cette mise à jour de notre politique en matière de publicité est une étape majeure pour donner la priorité à la santé mentale et physique de nos utilisateurs. Nous voulons qu'ils puissent se sentir libres d'être eux-mêmes sur Pinterest, et célébrer la diversité des corps, quelle que soit leur forme ou leur taille." Pinterest s'adapte ainsi à une tendance émergente dans la société : sur sa plateforme, les recherches sur la neutralité corporelle ont été multipliées par 13 en un an (les citations "stop body shaming" ont, elles, été multipliées par 5 et les recherches "art et illustration sur l'amour de soi" par 63 !).

Pinterest interdit déjà les contenus publicitaires mettant en avant des comprimés coupe-faim, pour la perte de poids et les compléments alimentaires. Mais, aussi, "les images avant/après une perte de poids" ; "les interventions pour perdre du poids, comme la liposuccion, ou la combustion des graisses" ; "le "body shaming", sous la forme d'images ou de propos qui se moquent ou discréditent certains types de corps ou d'apparences physiques" ; "les déclarations concernant des résultats irréalistes". "Seules les publicités faisant la promotion d'habitudes et de modes de vie sains ou de services et produits de fitness resteront autorisées, tant qu'elles ne sont pas axées sur la perte de poids", ajoute Pinterest, qui s'est appuyé sur les conseils de la National Eating Disorders Association (NEDA) pour établir ses nouvelles conditions générales.

Pinterest partagera toute la semaine du contenu de créateurs du monde entier dans son onglet "Aujourd'hui", pour mettre en avant ceux qui réinventent notre relation au corps.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande