Recherche
Magazine Marketing
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

VISION MARKETING AVEC ... Nicolas DE ROSEN

Publié par le - mis à jour à

Nicolas DE ROSEN, Directeur Marketing, chez Iadvize nous partage sa vision...

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Nicolas de Rosen, j’ai 38 ans, et je suis le CMO d’iAdvize. Mon expertise est celle de générer de la croissance ; j’ai eu l’occasion de piloter des équipes innovantes dans ce sens à travers différentes industries (Tech, eCommerce, immobilier, énergie) et différentes régions (France, US, UK, Singapour). Je viens juste de reprendre les rênes du Marketing après avoir pilote l’activité d’iAdvize aux US pendant 4 ans.

En 2021, alors que 70% des conversations des consommateurs se font par messaging, les marques doivent adapter leur stratégie d’engagement client. L’entreprise pour laquelle je pilote le Marketing, iAdvize, a pour mission d’accompagner les marques dans ce virage et de les rendre conversationnelles.

 

Quel est ton quotidien, tes missions ?

Je comparerais mon rôle a celui d’un horloger. Le Marketing est passionnant par l’étendue de son périmètre et la profondeur de sa boite à outils. Mais le challenge qui en découle est de garder une cohérence entre les différentes actions engagées et d’aligner les équipes. Mon rôle en tant qu’horloger est de définir le but de la machine Marketing que nous construisons et les interactions entre les différentes pièces de cette machine. Il s’agit donc en permanence de jongler entre vision d’ensemble et plongée dans des sujets spécifiques lorsqu’on identifie un grain de sable.

Mon rôle est aussi de promouvoir l’innovation dans nos méthodes de travail. Nous devons être en permanence dans une logique de remise en question de l’existant et de recherche de l’optimisation.

 

Quel a été ton meilleur projet cette année ?

Il y a 2 projets dont je suis particulièrement fier. Tout d’abord le lancement de l’Index de Maturité Conversationnelle. C’est un outil que nous mettons à disposition du marché afin d’évaluer la maturité et la qualité de leur stratégie conversationnelle. Cela répond a un besoin d’éduquer un marché qui n’est pas suffisamment conscient des attentes des consommateurs vis-à-vis du messaging.

L’autre projet est le lancement d’un media digital indépendant destine à appuyer notre « thought leadership » dans le domaine de la conversation. Ce media partage chaque semaine des interviews videos et des podcasts de décideurs.

 

Quelles seront tes priorités, tes gros challenges en 2021 ?

Les challenges pour 2021 sont nombreux mais les 2 qui ressortent sont l’accélération de l’éducation du marché aux enjeux conversationnels et l’amélioration de nos capacités d’identification des intentions du marché.

Les messages à destination de l’éducation du marché passeront par la plateforme de l’Index de Maturité Conversationnelle lancée plus tôt cette année. Nous prévoyons notamment de publier des rankings par secteur des marques les plus conversationnelles afin de mettre en avant celles qui sont en tête de peloton et de déclencher une réaction auprès des autres. Ce type de benchmark n’a encore jamais été fait et sera un vrai plus pour permettre aux marques d’amorcer leur virage conversationnel.