SEO : 22 ans après, Google proche de son objectif

Publié par Brand Voice le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
SEO : 22 ans après, Google proche de son objectif

Depuis que le SEO existe les critères pris en compte par les moteurs de recherche évoluent en permanence. Ces évolutions imposent aux éditeurs de s'adapter en permanence.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour bénéficier des meilleures performances organiques mieux vaut anticiper et tenter d'avoir un coup d'avance plutôt que d'être dans la réaction et risquer de subir la situation.

Comprendre l'objectif d'un moteur de recherche

Dans les premières années du référencement, Google, et les autres moteurs, étaient basés sur des algorithmes assez bruts, facile à comprendre dans les grandes lignes avec peu de paramètres à prendre en compte. Depuis les choses se sont largement complexifiées avec plusieurs centaines de critères d'évaluation dont une bonne partie qui sont récursifs. Un puzzle de plus en plus complexe à compléter, d'autant que les mises à jour changent la forme et la taille des pièces en permanence.

Il devient donc impératif de changer de point de vue, de prendre un peu de recul, et de se demander ce que serait notre objectif si nous étions à la place du moteur de recherche. Et la réponse est évidente : convaincre l'internaute que vous lui proposez le meilleur résultat possible en réponse à sa demande. À cet effet, outre les éléments toujours aussi indispensables sur lesquels nous allons revenir, le poids et les outils d'analyse de satisfaction de l'internaute sont une piste à privilégier.

Les grands classiques toujours performants

Certains critères demeurent incontournables, et continuer de les affiner sera toujours un bon calcul. C'est un travail important et chronophage que vous pouvez optimiser en faisant appel à une agence SEO qui a l'expérience et maîtrise les méthodes et outils indispensables à l'atteintes de vos objectifs. On y retrouve par exemple :

  • la pertinence du contenu
  • l'optimisation technique
  • l'optimisation des images
  • l'intégration de données structurées
  • la qualité du netlinking
  • l'ergonomie / le mobile first
  • le temps de chargement du site, etc.

Alors oui, vous pouvez toujours atteindre et truster de bonnes positions avec un contenu fort et original poussé par une bonne stratégie de netlinking pour peu que votre site soit par ailleurs bien codé. Mais on constate que les ajustements auxquels procèdent les moteurs depuis quelques années ont pour volonté de prendre davantage en compte, et de mesurer, la fameuse "expérience utilisateur".

Le contenu qui plaît

En se projetant un peu, il est évident que l'augmentation des capacités de calcul des moteurs permettant de gérer un nombre exponentiel de metrics et datas définira les SERP de demain. On voit déjà un impact très net des IA (Intelligence Artificielle) comme le RankBrain de Google, qui sont capables de comprendre des questions sous différentes formes, comme pourrait le faire un humain. La sensibilité des moteurs ne cesse de croître, et si l'on ajoute cela à des analyses de plus en plus précises de la qualité perçue d'une page par un internaute, il deviendra de plus en plus complexe de tromper les moteurs.

Le jour où un moteur sera capable de parfaitement comprendre le contenu de votre page est proche. L'importance croissante des champs lexicaux et sémantiques n'est qu'une prémisse. Les positions 0 de demain devront donc à la fois répondre aux exigences de base du SEO, mais aussi présenter des contenus sincères à très forte valeur ajoutée, ce que les moteurs seront en capacité de mesurer. Un objectif que Google est en passe d'atteindre.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet