E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

L'Internet des objets : sélection de pépites françaises

Publié par Maud Vincent le

Entre réseaux adaptés et services intelligents, l'Internet des objets ou les objets connectés sont un marché à très fort potentiel. Le point avec Sedona, agence-conseil en technologie, qui présentait mardi dernier, une sélection d'objets et de services français à haute valeur ajoutée.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les Français et les objets connectés

Avec 23% des Français possédant un objet connecté et 51% prévoyant d'en acheter un(1), le marché des objets connectés offre un énorme potentiel. La projection au plan mondial en est une traduction : la progression des objets connectés ces cinq prochaines années dépassera largement celle de la population mondiale avec 50 milliards d'objets en 2020 pour 7,6 milliards de personnes. D'après le cabinet d'études Gartner, la maison de 2022 sera équipée de 500 objets connectés.

En termes d'application sectorielle, les objets connectés qui ont la faveur des Français sont dédiés à l'univers de la maison (21%), du sport et du bien-être (20%) et de l'électro-ménager (18%). Des choix de consommation qui se rapprochent des grandes tendances observées chez les fabricants et start-upper au premier rand desquelles se situent l'e-santé et le quantified-self d'un côté (avec des sociétés comme Withings), la domotique de l'autre (avec des produits comme Netatmo ou Mother-Sense).

(1) Source : Médiamétrie, Gartner

SigFox, l'opérateur des objets connectés

L'objet connecté n'a de sens que s'il communique, et son intelligence croît au fur et à mesure des connexions qu'il crée avec son écosystème composé d'autres objets. Le "machine to machine" sur lequel repose l'Internet des Objets est le coeur d'activité de l'opérateur de réseau SigFox, qui ambitionne de connecter des milliards d'objets entre eux sans GSM, Wi-Fi, ni Bluetooth.

Abonnement à bas coût oscillant entre 1 et 9 euros et très faible consommation électrique adaptée aux courts messages qu'envoient les objets caractérisent le réseau de l'opérateur caractérisent ce réseau iOt. SifFox souhaite inciter les fabricants d'objets connectés à doter leurs appareils de la faculté de communiquer via le réseau SifFox.

L'entreprise toulousaine, créée en 2012, a levé 100 millions d'euros en février dernier et devrait d'ici 2016 couvrir une quarantaine de pays.


Busit relie services web et objets connectés

Busit est une plateforme d'interconnexion d'objets et d'applications ouvertes permettant la création de scénario intelligent.

Open source, Busit adresse le marché B to C et se donne comme objectif de connecter et de faire travailler ensemble des services (Gmail, LinkedIn, Foursquare...), des objets physiques ou des appareils électroniques (le smartphone, le bracelet connecté...). Chaque utilisateur est libre de créer ses propres scénarios d'interaction en fonction de ses besoins, et ce afin d'optimiser l'ensemble de leurs objets et de leurs applications personnelles.

Prenons l'exemple d'une maison "smart" : automatiquement, la cafetière se déclenchera lorsque votre réveil sonnera et vous recevrez les dernières actualités ainsi que l'information du trafic routier sur votre trajet automobile, tandis que vos volets se fermeront et que votre chauffage se mettra en mode " économie d'énergie " dès votre départ du domicile.

La start-up parisienne est membre de la French Tech.

Mother Sen.se et l'importance du design

Dédramatiser la technologie, la rendre accessible, voire belle, tout en véhiculant les valeurs d'usage du produit et en intégrant ses contraintes techniques : le travail de designer en matière d'objets connectés est affaire d'équilibre entre l'idée, l'identité, la marque, le symbole, le sensible, la forme, l'emballage et l'émotion. Le designer indépendant Xavier Houy illustre sa vision par le travail qu'il a mené sur Mother Sen.se, la dernière invention de Rafi Haladjian, qui gère des petits capteurs connectés polyvalents baptisés Motion Cookies. Il suffit de les poser sur un objet (une brosse à dent, un cartable) pour enregistrer une activité (le temps de brossage de dents, l'heure d'arrivée de votre enfant au domicile). Xavier Houy s'est inspiré des poupées russes et de la matriochka éponyme ainsi que des langues de chat pour les motion cookies afin de traduire la bienveillance maternelle, et ce jusqu'au packaging conçu comme une boîte de chocolats.

no pic

Maud Vincent

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Marques

Par La Rédaction

La pandémie a stimulé la création de nouvelles marques et de brevets en France. Après deux années de hausse, les dépôts de marques à [...]