E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

[La Créa de la semaine] « Changer le scénario », nouvelle campagne de Greenpeace

Publié par Marie-Juliette Levin le | Mis à jour le
[La Créa de la semaine]  « Changer le scénario », nouvelle campagne de Greenpeace

Chaque semaine, la rédaction décrypte la campagne media d'une marque, d'une enseigne ou d'une institution. Rendez-vous aujourd'hui avec la campagne, « Changer le scénario », lancée par Greenpeace et réalisée par La chose.

Je m'abonne
  • Imprimer

Insight

Greenpeace France lance une nouvelle campagne de sensibilisation visant à porter un message d'espoir et à fédérer de nouveaux publics. Le message doit appeler à changer radicalement de cap pour répondre aux défis climatiques et environnementaux.

Dispositif

Pour mettre en oeuvre cette campagne de prise de conscience, la chose a conçu trois films de genre pour alerter sur trois enjeux majeurs de la crise environnementale et climatique : la déforestation, la surconsommation de plastique et notre addiction aux énergies fossiles. Ces trois productions s'appuient sur des scénarios absurdes pourtant inspirés de faits bien réels, et font prendre conscience de la nécessité de « changer le scénario » de la crise actuelle sans plus attendre. Cette trilogie, qui met en scène des faits aussi terrifiants que bien réels, choisit l'humour pour fédérer autour de la nécessité de changer de scénario pour préserver notre avenir. « Death Forestation : la déforestation au service de la production de soja ». Ainsi, toutes les deux secondes, l'équivalent d'un terrain de football de forêt disparaît de la surface de la planète, affectant dramatiquement les espèces qui y vivent. « Plastic Attack : le fléau mondial de la surproduction de plastique ». Greenpeace se mobilise pour l'adoption d'un traité international contre la pollution plastique, qui permette de protéger l'environnement et la santé humaine. « Total Love : sortir des énergies fossiles au plus vite ». « Pour écrire une autre histoire, il faut modifier en profondeur les règles de notre système qui aggrave le changement climatique, creuse les inégalités et détruit la biodiversité : sur notre site, nous proposons d'aller plus loin via une large palette d'actions possibles pour que chacune et chacun s'engage à construire cet autre scénario pour assurer, à nous et aux générations à venir, un avenir viable », explique Laurence Veyne, directrice de la communication de Greenpeace France.


Objectifs visés

Sensibiliser, fédérer autour d'un message positif et connecter Greenpeace avec de nouvelles audiences.

L'avis de Charles Flamand, directeur de création à La chose

« Greenpeace nous a demandé de déployer une campagne de communication institutionnelle visant à la positionner comme la mère de toutes les ONG pour porter la voix de la planète et l'harmonie du vivant. Dans cet objectif, nous avons proposé une nouvelle signature « changeons le scénario » qui emprunte à cette notion politisée et médiatisée par le GIEC depuis les années 90 mettant en scène des scénarii pour le futur de la planète. Cela renvoie également au monde du cinéma et ainsi au ressort créatif mettant en scène la crise écologique au prisme d'un mauvais film de genre et de scénario absurde de série B. Les sujets portés dans les films sont issus de datas qui symbolisent l'absurdité de la situation écologique. Alexandre Courtès, le réalisateur, est passionné de culture cinéma et de films de genre, s'est imposé aux côtés de La chose qui a produit le film, tourné en 3 jours (label Ecoprod) à Hossegor. »

Campagne : « Changer le scénario »

Annonceur : Greenpeace

Agence : La chose

Diffusion : Ces trois films de 20 secondes et 30 secondes sont diffusés depuis le 9 janvier via un plan media comprenant social media, digital, cinéma et VOL.


 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande