E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

Qu'est-ce qu'une CSP ? Définition et catégories

  • Imprimer


L'essentiel
- Outil de segmentation conçu par l'Insee et permettant de classer les ménages en fonction de lasituation socioprofessionnelle du chef de famille, et non uniquement ses revenus.
- La situation des autres membres du foyer n'est pas prise en compte dans cette classification, qui comprend 8 classes.
- Depuis 1982, la notion de CSP est remplacée par celle de PCS (professions et catégories socioprofessionnelles), au nombre de 8.

Qu'est-ce qu'une CSP ?

La CSP (catégorie socio-professionnelle) est un outil statistique, conçue par l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), permettant l'analyse de la structure du marché, en regroupant les ménages selon des caractéristiques socioprofessionnelles communes (activité, profession...). Il ne doit pas être confondu avec le Contrat de sécurisation professionnel.

Quelles sont les 8 différentes catégories de CSP ?

On distingue huit grandes catégories de salariés qui seront systématiquement présentées dans l'ordre suivant :

- agriculteurs exploitants,

- artisans, commerçants et chefs d'entreprise,

- cadres et professions intellectuelles supérieures,

- professions intermédiaires (cadres moyens),

- employés et personnel de service,

- ouvriers qualifiés,

- manoeuvres et ouvriers spécialisés,

- autres personnes sans activité professionnelle.

Les critères de ce classement sont : le salaire et la catégorie de chaque travailleur.

Qu'est-ce que le CSP+ ?

Le sigle CSP+ est utilisé pour désigner les CSP supérieures, sous-entendu disposant d'un pouvoir d'achat plus élevé que la moyenne.

Depuis la refonte de la nomenclature en 1982, le sigle PCS doit être utilisé en remplacement de celui de CSP, pour représenter les "professions et catégories socioprofessionnelles" du chef de famille. On rencontre deux types de PCS : les PCS-, recensement calculé par l'INSEE à l'issue d'un recensement général de la population et les PCS-ESE (emplois salariés des entreprises), qui constituent une version adaptée plus particulièrement aux entreprises et obtenue à l'aide des enquêtes structure des emplois, déclaration annuelle de données sociales et déclaration des mouvements de main-d'oeuvre.


Qu'est-ce que le CSP Contrat de sécurisation professionnelle ?

CSP : définition et fonctionnement

A ne pas confondre en effet avec le CSP, qui est un Contrat de sécurisation professionnelle. Il est destiné au salarié subissant un licenciement pour motif économique. Le contrat de sécurisation professionnelle a pour but de favoriser la reconversion du salarié. Pour lui, des mesures d'accompagnement spécifiques sont mises en place, et une indemnité est également prévue.

Ce dispositif d'accompagnement renforcé, sous forme de suivi personnalisé, prévoit l'organisation et le déroulement d'un retour à l'emploi d'une personne. Il peut permettre de travailler durant des périodes de travail en entreprise rémunérées.

Lorsque l'entreprise possède moins de 1000 salariés, elle doit proposer à son salarié concerné le CSP. Celui-ci doit remplir toutes les conditions afin de bénéficier de l'allocation de retour à l'emploi (ARE).

Etapes d'une demande csp

Somme toute, l'employeur remet une lettre à son salarié. Il s'agit d'un document officiel qui contient :

- Le contenu du CSP ;

- Le délai de réflexion dont dispose le salarié de l'entreprise ;

- La durée qui dépend de la date à partir de laquelle son contrat se rompt s'il accepte le csp.

Quel est le délai de réponse du salarié ?

Le bénéficiaire dispose de 21 jours à partir de la remise du document. Il accepte ou refuse la proposition csp. Le montant de l'aide est déterminé à l'aide de l'indemnité de licenciement et de l'indemnité compensatrice de préavis. Le bénéficiaire csp a également droit au versement de l'are ou allocation de sécurisation professionnelle. L'ancienneté des salariés n'est pas un critère pour bénéficier de ce reclassement.

Ce plan csp présente donc bien des avantages pour un projet professionnel individuel. Néanmoins, il s'agit tout de même d'une rupture de contrat ou d'un cdd. Si jamais le travailleur concerné n'a pas retrouvé d'emploi à la fin du projet csp, il peut percevois l'allocation chômage d'aide au retour à l'emploi.




La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles