Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

[Entretien] Carlos Diaz : "La TV d'aujourd'hui, c'est Snapchat"

Publié par Paul Monin le
[Entretien] Carlos Diaz : 'La TV d'aujourd'hui, c'est Snapchat'
© Captures d'écran de l'application "Fan Zone" réalisée par Kwarter pour la marque BudLight, sponsor de la ligue de football américain.

Je m'abonne
  • Imprimer

La vidéo reste-t-elle le format d'avenir ?
La vidéo est le moyen d'expression de la toute nouvelle génération, celle des jeunes actuels qui ont leurs premiers smartphones. Par exemple, quand je demande à ma fille de 12 ans par texto " Où est-ce que tu es ? ", elle ne me répond pas avec du texte, mais avec une vidéo de 4-5 secondes.

" La vidéo doit être une matière recyclable "

Cette nouvelle génération considère que le smartphone n'est pas fait pour lire ni pour écrire, mais pour manipuler des images, faire des photos, des vidéos, jouer à des jeux. Ils ont inventé une forme d'expression et de communication basée sur la vidéo, Snapchat en est un exemple très intéressant.

Quelles sont les perspectives pour les marques ?
Pour les marques, l'avenir est de communiquer de plus en plus en format vidéo, de créer elles-mêmes des contenus vidéos. D'abord pour toucher cette nouvelle génération qui consomme ce type d'images, mais aussi pour fournir de la matière aux jeunes pour qu'ils fassent du " mash-up " : qu'ils réutilisent les contenus, qu'ils se les approprient. La vidéo doit être une matière recyclable.

Carlos Diaz

Carlos Diaz

Quels sont vos nouveaux projets ?
Aujourd'hui, lorsque vous regardez une vidéo sur Youtube, les commentaires sont écrits. Chez Kwarter, nous travaillons sur ce qu'on appelle la " Reaction Video ", qui est le stade d'après : cela consiste à laisser un commentaire vidéo dans la vidéo. Dans cette optique, nous avons lancé en mai 2015 l'application " Twicer " [grâce à laquelle l'utilisateur peut insérer ses commentaires vidéo sur ses propres films, ou sur des vidéos de tiers, NDLR]. Elle rencontre beaucoup de succès en Asie du Sud-Est, surtout en Corée, qui est un marché qui nous intéresse particulièrement, car cette culture est très orientée vers l'image.

Quel sera votre modèle économique pour cette nouvelle application ?
Je ne sais pas. Cette réponse est souvent mal interprétée par les Français qui pensent : " ils ne savent pas comment gagner d'argent ". C'est une question très française... Nous avons des idées sur la façon dont nous allons monétiser, mais ce n'est pas notre objectif pour le moment. Nous travaillons sur les usages. Quand nous les aurons trouvés, alors se posera la question de la monétisation, mais je ne pense pas qu'elle se trouve du côté des utilisateurs. La solution à laquelle je pense le plus, c'est le Content Marketing : proposer aux marques de diffuser leurs publicités vidéo pour que les gens les commentent. Ou à des artistes de publier leurs oeuvres contre paiement.

Carlos Diaz : Bio Express

1972 : naît à Limoges
1996 : fonde avec son frère Manuel Diaz l'agence de webmarketing Reflect, qui deviendra par la suite le groupe Emakina.
2006 : lance BlueKiwi software, depuis revendu à Atos
2009 : part s'installer en Californie
2011 : fonde " Kwarter ", application de social TV
2012 : initie avec Jean-David Chamboredon le mouvement des " Pigeons "
Juin 2015 : rejoint le fond d'investissement ISAI Gestion, qui accompagne les start-up françaises

Je m'abonne

Formé à la communication numérique pour les entreprises, je me passionne pour l’actualité des médias et des marques. Digital-native, je m’intéresse également [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles