Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

WOM power : Retours sur le 1er jour du WOMMA SUMMIT

Publié par Aurélien Deschodt le - mis à jour à

WOMMA SUMMIT, le plus grand rendez-vous du marketing de bouche à oreille qui se tient actuellement à Los Angeles. Après cette première journée très intéressante avec de très beaux cas entrevus, voici les points essentiels à retenir sur le WOM: Le WOM POWER et l'importance des Consom'Acteurs

  • Imprimer

Le pouvoir du bouche à oreille

On parle souvent des 92% de confiance selon Nielsen que donnent les consommateurs dans les recommandations données par des proches, mais pour aller plus loin sur le retour du WOM, une étude réalisée par Keller Fay Group et Converseon basée sur une analyse de plusieurs campagnes pour notamment AT&T, PepsiCo et Weight Watchers permet de démontrer chiffres à l’appui la qualité et le pouvoir du Word of mouth marketing.

  • Pour Pepsi notamment, le WOM génère 13% des ventes.
  • Même si l’on parle toujours de digital et multi-écran, le bouche à oreille essentiel est produit aux deux tiers en offline : en direct entre les consommateurs. Et donc 1/3 online…
  • 1 impression offline de WOM génère au minimum 5 fois plus de ventes qu’une impression média « acheté » (paid media vs earned media en fait).
  • Dernier chiffre clef : le Word of Mouth a un réel effet amplificateur par rapport au « paid media » de 15%, ce qui rend ainsi toute campagne dite classique beaucoup plus efficace quand elle s’appuie sur l’effet amplificateur du bouche à oreille.WOM POWER

L’étude indique également que le WOM est directement responsable de 6 milliards de dollars de dépenses des consommateurs

 

Les influenceurs vs les Consom’Acteurs

Par erreur on pense souvent bouche à oreille par le biais des « influenceurs » or impliquer le consommateur dans sa stratégie de communication est bien différente et bien plus efficace. Il ne faut pas sous-estimer les influenceurs mais ce « levier » a ses limites, ou du moins répond à une première problématique alors que les Consom’Acteurs sont efficaces.

La vraie influence génère des actions et pas simplement de la brandawareness
On mélange souvent audience et influence, une large communauté sur twitter n’implique pas systématiquement une réelle influence.
Les influenceurs ont souvent leur propre agenda, qui ne colle pas forcément avec celui des marques car basé sur leur ligne éditorial et leur planning de diffusion.
Les Consom’Acteurs (ou Brand advoactes) sont une force marketing constante
Les Consom’Acteurs s’ils aiment et soutiennent votre marque sont volontaires pour la défendre, la promouvoir sur du long terme. De plus leurs recommandations et leurs opinions sont perçus comme une réelle source de confiance : 92% vs 18% pour les influenceurs.

Aurélien Deschodt

Aurélien Deschodt

Directeur Général - co-fondateur TesterTout.com

Passionné par l''innovation, l''entrepreneuriat et le marketing, il a étudié à SKEMA (ESC Lille) et San Diego State University.Fort d''une expérience [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles