[Tribune] Social shopping : quels enjeux pour les marques et vendeurs ?

Publié par le - mis à jour à
[Tribune] Social shopping : quels enjeux pour les marques et vendeurs ?
© William W. Potter - stock.adobe.com

Comment marques et vendeurs peuvent-ils utiliser le social shopping à leur avantage sans risquer de perdre des clients ? Grâce à plusieurs enjeux comme la maîtrise de la relation-client ou encore l'omnicanalité selon Emilie Benoit-Vernay, country manager France de Shopify, qui signe cette tribune.

Je m'abonne
  • Imprimer

Avec une forte progression des ventes sur mobiles entre 2019 et 2020, certainement amplifiée par le confinement, les réseaux sociaux eux-mêmes ont travaillé d'arrache-pied pour se transformer en plateformes de vente à part entière. Perçu comme une aubaine pour les commerçants parce qu'il permet de valoriser sa marque et d'offrir une expérience client sans couture, le social shopping comporte aussi des ornières dans lesquelles les marchands ne doivent pas tomber.

Une opportunité de vente incontournable

Le social commerce est un canal de vente et de marketing immanquable. Il a le pouvoir de toucher des milliers d'utilisateurs facilement, grâce à un budget de social ads prédéfini et donc maîtrisé. C'est particulièrement intéressant pour les entreprises qui ont déjà rassemblé une grande communauté de followers et qui souhaitent interagir et échanger davantage. Pour la marque, c'est un atout indéniable car les consommateurs qui se sentent fortement connectés deviennent les clients les plus précieux, voire des ambassadeurs. Grâce aux coopérations avec Pinterest, Instagram et Facebook, les commerçants peuvent déjà vendre leurs produits directement et sans être redirigés vers une boutique. Qu'il s'agisse de boutons "acheter" ou de messages dans lesquels les produits sont étiquetés, les réseaux sociaux ont travaillé à offrir un parcours d'achat fluide et simplifié.

Rester maître de sa relation-client

En choisissant de vendre uniquement sur les réseaux sociaux, les commerçants prennent le risque de perdre leur relation client et leur identité au profit des plateformes aux marques bien installées dans l'esprit des consommateurs. Algorithme, design imposé, commission sur les ventes... de nombreuses marques sont aujourd'hui soumises aux règles imposées par les grands groupes de la tech et conservent difficilement leur indépendance. Il est également compliqué de faire machine arrière et de tenter d'encourager ses followers à migrer vers un autre canal de vente. Après avoir travaillé pendant plusieurs années au développement d'une marque sur un réseau afin de capter une audience affine, une marche arrière paraîtrait complexe et coûteuse. Comment donc profiter du potentiel business du Social Shopping, sans perdre son identité de marque et sa proximité avec ses fans ?

Conserver votre indépendance grâce à l'omnicanalité

La solution de l'omnicanalité demeure la meilleure option pour les marchands qui souhaitent conserver leur indépendance et construire une marque forte. Premièrement, l'omnicanalité permet d'avoir un site en propre que chaque marchand peut tester et développer à sa guise. En tant que maison mère du marchand, il est possible de le décliner pour s'adresser à différentes audiences sur plusieurs supports, partout et tout le temps. C'est par exemple le cas de la marque de puériculture Studio Roméo qui développe une superbe communauté de mamans sur Instagram tout en gardant un ADN fort sur son site fait de lookbooks et d'inspirations. Ou encore Merci Andy qui s'approprie les codes de Tik Tok tout en ayant un site composé d'arc-en-ciel. Il est primordial pour les marchands d'avoir une vision globale de leur stratégie de vente ! Si le confinement lié à la crise du COVID-19 nous a enseigné quelque chose, c'est bien qu'une stratégie omnicanale et une marque forte sont facteurs de succès et de pérennité... En d'autres termes, il est important de ne pas mettre tous leurs oeufs dans le même panier et de revendiquer son indépendance.

L'autrice :

Emilie Benoit-Vernay est country manager France de Shopify.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

La rédaction

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet