Recherche
Se connecter

Affaire Cambridge Analytica: Facebook dans la tourmente

Publié par le - mis à jour à
Affaire Cambridge Analytica: Facebook dans la tourmente

L'entreprise Cambridge Analytica, qui a participé à la campagne victorieuse de Donald Trump, est accusée d'avoir obtenu illégalement les données personnelles de plusieurs dizaines de millions de comptes Facebook.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

C'est certainement l'une des pires crises de l'histoire de Facebook. Un ancien sous-traitant de Cambridge Analytica a fourni au New York Times et au London's Observer des éléments à charge contre l'entreprise anglaise, spécialiste de la collecte et de l'analyse de données en ligne lors de campagnes électorales, qui aurait accédé illégalement à une cinquantaine de millions de comptes. Pour ce faire, Cambridge Analytica aurait eu recours aux services d'Aleksandr Kogan, professeur à l'université ayant développé une application de tests de personnalité, censée être utilisée dans le cadre de travaux de recherche universitaire. Les utilisateurs étaient rémunérés s'ils répondaient à des questions et accordaient l'accès à leurs données sur Facebook. Jusqu'à 50 millions de comptes seraient concernés. Ces profils auraient notamment été utilisés dans le cadre de la campagne électorale de Donald Trump, afin de comprendre et influencer l'opinion des électeurs américains au travers de publicités en ligne, de l'organisation d'événements et d'opérations de communication ciblées.

Le réseau social, qui a suspendu les accès de Cambridge Analytica et Aleksandr Kogan, a estimé que ce dernier avait violé les règles de la plateforme. Une réunion extraordinaire doit avoir lieu au siège de Facebook en Californie en fin de journée.


La rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet