E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

[Tribune] Dropshipping : Quels bénéfices pour les retailers ?

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Dropshipping : Quels bénéfices pour les retailers ?

Le marché mondial du dropshipping devrait atteindre 557,9 milliards de dollars d'ici 2025, enregistrant un TCAC de 28,8% (Source : Grand View Research janvier 2020).

Je m'abonne
  • Imprimer

Cette nouvelle stratégie commerciale, qui a le vent en poupe, repose sur un système tripartite entre le client, le revendeur et le fournisseur : lorsqu'un un magasin vend un produit, il transmet ensuite la commande à un fournisseur tiers chargé de l'expédier directement au client final. Ainsi, le magasin n'est pas obligé de conserver les produits en stock.

Le dropshipping offre de nombreux avantages et peut tout à fait rejoindre la stratégie commerciale d'une entreprise qui cherche à créer une source de revenus supplémentaires en vendant des articles complémentaires provenant d'autres fournisseurs. Pour garantir le succès de cette stratégie, il convient de choisir le bon partenaire de dropshipping mais aussi de se doter des outils capables d'accompagner cette évolution, à commencer par une plateforme e-commerce et un OMS flexibles, capables d'évoluer facilement. D'autres pistes peuvent également être envisagées :

1 / Essayer des produits en petites quantités

L'un des avantages du dropshipping est de pouvoir tester des produits durant une période d'essai au cours de laquelle le retailer pourra ainsi savoir si l'article se vend bien ; il pourra également estimer au mieux son prix de vente ou bien encore les quantités à acheter pour son stock initial. C'est particulièrement important pour tester de nouveaux types de produits, qui comportent un risque inhérent. Cette tentative peut être un succès ou un échec, mais elle permet de prendre la température en expédiant quelques produits en dropshipping et de voir comment cela se passe, en minimisant les risques.

2 / Un système de gestion des commandes flexible peut aider à gérer les commandes de manière transparente

De nombreux systèmes de gestion des commandes (OMS) ne sont pas assez flexibles pour suivre le rythme du dropshipping et ne permettent pas de gérer les stocks de l'entreprise et ceux de tiers. Pour un retailer qui souhaite utiliser le dropshipping afin d'étendre la gamme ou la disponibilité des produits de son entreprise, il doit rechercher une plateforme de commerce électronique ou un système de gestion des commandes conçus pour prendre en charge les complexités de ce modèle commercial.

Une approche basée sur une architecture MACH (Microservices-based, API-first, Cloud-native and Headless) permet aux retailers de réagir rapidement aux changements du marché et de répondre aux attentes en perpétuelle évolution des clients.

3 / Choisir des partenaires établis

Obtenir des recommandations pour des fournisseurs de dropshipping peut être difficile, car il y a de fortes chances qu'ils collaborent déjà avec des concurrents. Il est donc primordial d'enquêter au préalable et de vérifier que le fournisseur retenu est en mesure de livrer, en commençant par de petites quantités pour s'assurer qu'il peut gérer votre commande.

Il est également important de toujours tester des échantillons fournis par le dropshipper : sont-ils conformes à la publicité ? Comment sont gérés les retours ou les produits endommagés ? Quel est le délai pour traiter une commande, de la vente à la livraison ? Comment se comporte le support client ? Autant de points – parmi d'autres – qui aideront à d'obtenir des garanties sur le partenaire choisi.

4 / Se protéger contre la survente

Les marques habituées à vendre en ligne savent que les fluctuations du marché ne sont pas toujours prévisibles. Plutôt que d'augmenter les coûts d'inventaire en surstockant – et ainsi tenter de faire face à un maximum de situations, avoir un fournisseur de dropshipping en renfort vous permet d'économiser de l'argent sans perdre de ventes, ce qui peut être particulièrement utile face aux pics saisonniers.

Il est également possible pour un retailer de réduire les coûts en ne stockant que les produits dont il est sûr qu'ils se vendront. Si une demande inattendue se présente, la vente pourra être satisfaite grâce au dropshipping qui offre ainsi une excellente protection contre les incertitudes auxquelles tous les retailers sont confrontés. Cette option constitue également une excellente assurance face aux circonstances extrêmes – catastrophes naturelles, incendie etc. – car elle permettra toujours d'honorer les commandes en expédiant les produits d'un autre point.

5 / Produits nécessitant une maintenance importante

Certains produits coûtent plus cher à stocker et à expédier que d'autres - par exemple, les articles fragiles ou précieux qui peuvent nécessiter une sécurité supplémentaire. À moins que l'entreprise ne soit déjà spécialisée dans ce type de produits, il n'est pas logique de payer des frais de stockage et d'expédition supplémentaires pour une petite partie de son activité. Là encore, le dropshipping peut aider à satisfaire les clients en proposant ces produits, sans avoir à supporter de coûts supplémentaires.

En résumé, le dropshipping permet aux retailers d'augmenter leur chiffre d'affaires, en vendant les produits d'autres fournisseurs. Par ailleurs, c'est l'occasion pour eux de vendre des articles complémentaires à ceux qu'ils proposent déjà, élargissant ainsi leur catalogue produits. Toutefois, le processus n'est pas si simple. Le choix du bon partenaire, mais aussi la sélection d'une plateforme OMS flexible et la réalisation de recherches et enquêtes approfondies sont autant d'éléments essentiels à la réussite d'un tel projet.


L'auteur : Thomas Hindré, VP Europe du Sud, Fluent Commerce


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande