Médias, numérique et gratuité : comment penser la complexité ?

Publié par Bernard Petitjean le

Comme tous les gourous, ceux de notre petit monde technico-médiatique aiment annoncer des fins du monde et l'inéluctable avènement de lendemains radieux. Mais les faits sont souvent têtus et nous obligent à accepter et à penser une complexité toujours stimulante : exemples avec l'informatique, les gratuits et les tablettes.

  • Imprimer

Première information : selon Audipresse, la famille de presse dont l’audience a le plus progressé est la presse informatique (+ 4,9%) alors que beaucoup pensaient que les passionnés de numérique seraient les premiers à se détourner de l’imprimé. Ainsi, papier et numérique ont des fonctions spécifiques et se nourrissent réciproquement.

Seconde information : toujours selon Audipresse, les audiences des quotidiens gratuits ont stagné (+ 0,4%, dont il faudrait enlever les gains dus aux nouvelles zones de diffusion) alors que celles de tous les quotidiens nationaux payants ont progressé (+ 1,4 % en moyenne) pendant que l’on annonçait leur mort prochaine. Ici encore, l’inéluctable sens de l’histoire est pris en défaut et c’est la valeur d’usage qui explique ces chiffres : face à l’info factuelle et gratuite pour tous, les quotidiens les plus tournés vers la recherche de sens et l’opinion retrouvent de la valeur, et ce n’est donc pas un hasard si les plus fortes progressions d’audience concernent « Libération » (+ 6%) et « La Croix » (+12,1%).

Troisième information : aux USA, selon une étude réalisée auprès de 1.200 propriétaires de Kindle, Sony Reader et iPad (il est vrai commandée par Sony), 40% déclarent lire plus qu’avant de posséder une tablette, 58% autant et 2% moins. L’écran, synonyme de zapping et de vidéo, pourrait donc aussi être adapté à des contenus privilégiant l’écrit et la réflexion lorsque c’est celui d’une tablette.

Puisque rien n’est simple, comment naviguer et agir dans cette complexité ?

Peut-être en se rappelant que « complexus » signifie « ce qui est tissé ensemble ».
Les lecteurs internautes se sont dotés de « systèmes d’information » souvent complexes, qui combinent et font interagir des supports en fonction de multiples critères, objectifs mais aussi subjectifs.
Les éditeurs doivent aujourd’hui décrypter ces systèmes d’information pour y trouver une place avec des offres pertinentes.

<p>Apr&egrave;s avoir exerc&eacute; des responsabilit&eacute;s de r&eacute;dacteur en chef, directeur du marketing et &eacute;diteur [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Média

Par La Rédaction

43 ans après sa création, la marque vestimentaire emblématique TBS entame un re-lifting complet de sa plateforme de marque au profit d'une vision [...]