Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Nestlé Céréales en quête de respectabilité nutritionnelle

Publié par AMELLE NEBIA le
Nestlé Céréales en quête de respectabilité nutritionnelle

Nestlé Céréales signe la charte d'engagement volontaire de progrès nutritionnel. Avec moins de sucres, moins de sel et des céréales complètes.

Je m'abonne
  • Imprimer

Moins de sucres, moins de sel et plus de céréales complètes. C'est ce que propose Nestlé Céréales à ses consommateurs pour tordre le cou aux idées reçues sur les céréales et leur apport trop riche en matière nutritionnelle. Nestlé a organisé une conférence de presse le mardi 25 janvier à l'occasion de la signature de la charte d'engagements volontaires de progrès nutritionnel.

Concrètement c'est Nesquik qui incarnera ce projet avec une baisse de sucres de l'ordre de 13 % et une augmentation de 40 % des céréales complètes dans la recette. Pour informer ses consommateurs Nestlé compte sur un relais d'information dans la presse féminine. En effet, ce sont les mères qui sont les premières prescriptrices du contenu du petit déjeuner familial.  Au niveau du packaging, la mention "garantie avec du blé complet" et un nouveau logo (un épi de blé jaune sur fond vert) vient compléter le projet. Claire Madoré, Chef de Groupe Céréales Enfants/Ados Cereal Partners France confirme que " la marque communiquera courant 2011 auprès des consommateurs enfants et adultes à la fois sur le packaging et en magasin. Cette prise de parole de la marque a commcé en interne par un vaste de formation aux nouveaux standards."

La nutritionniste de l'hôpital Necker, Laurence Plumey, a tenté de réhabiliter les bienfaits nutritionnels des céréales en affirmant « que les céréales ne font pas grossir si elles sont consommées au petit déjeuner avec du lait. La teneur en lipides d'un bol de 30 grammes est inférieure à 5 % soit l'équivalent de deux morceaux de sucres. Ce n'est pas l'aliment qui fait prendre du poids, mais l'usage qu'on en fait ».

L'américanisation de notre comportement alimentaire, notamment au petit déjeuner, a permis au marché de céréales de tripler de volume en 20 ans. Le poids du secteur s'évalue à 673 millions d'euros dans le circuit de la grande distribution (avec les barres céréalières, source: Marketing Book 2010).

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande