5 soft skills à développer en 2020 !

Publié par Barbara Haddad le

Dans un environnement marketing et technologique qui évolue vite, les entreprises s'intéressent désormais aux soft skills, appelées aussi compétences comportementales, en complément de l'expertise métier des collaborateurs. Quelles seront celles les plus attendues en 2020 ? Regard de six experts.

Je m'abonne
  • Imprimer
© Freepik Les soft skills ne sont pas des traits de personnalité !

" Avant même de détailler quelles soft skills il est opportun de développer, il faut rappeler que les soft skills ne sont pas à confondre avec des traits de personnalités. En effet, les premières sont des compétences que l'on peut acquérir ou développer alors que les seconds sont des caractéristiques intrinsèques à la personnalité de chacun et qu'il n'y a pas lieu de modifier", alerte Déborah Romain-Delacour, psychologue et auteur. Ainsi, une personne timide ne pourra pas être changée en personne extravertie. Néanmoins, elle pourra être accompagnée, selon les besoins inhérents à sa fonction professionnelle, à développer certaines compétences comme une plus grande facilité de communication, envers ses équipes ou en public pour améliorer son quotidien.

" On parle donc de compétences, c'est-à-dire, de facultés dont on peut mesurer l'impact sur la performance en entreprise", précise Jean Pralong, responsable du pôle recherche du Lab RH et de la chaire "Compétences, employabilité et décisions RH" à l'EM Normandie. Ainsi, "A s'intéresser à l'être plutôt qu'au faire, la limite devient floue entre recherche de compétences et traits de caractère par les employeurs et les soft skills ne doivent pas complètement remplacer les attentes sur les hard skills, car elles sont nécessaires à une bonne compréhension des enjeux pour un métier ou secteur donné", précise-t-il.

Jérome Hoarau, expert des softs skills et co-auteur de deux ouvrages Soft Skills: Développez vos compétences comportementales, un enjeu pour votre carrière" et Le réflexe soft skills: Les compétences des leaders de demain apporte également quelques précisions : " Cette distinction entre soft skills et trait de personnalité est très importante car sinon on bascule dans le jugement, voir la discrimination. On ira donc chercher des soft skills en fonction d'un secteur et d'un métier: dans le bâtiment, la banque ou la data et l'intelligence artificielle par exemple, ce ne seront pas les mêmes compétences qui sont attendues".

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet