Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

VISION MARKETING AVEC ... Eryk MARKIEWICZ

Publié par le | Mis à jour le

Eryk MARKIEWICZ, Chief Marketing Officier de Centreon

  • Imprimer

Bonjour, je m’appelle Eryk Markiewicz, je suis CMO de Centreon, et membre du CMIT. Durant de longues années j’ai aidé des éditeurs de logiciels européens (Business Objects, Qlik, Kyriba) à devenir des leaders mondiaux et des éditeurs américains (Sybase, Hyland, Informatica) à s’installer en Europe et en Asie. 

Aujourd’hui, et depuis quelques années déjà, je suis investi à transformer nos scale-ups de la French Tech en leaders mondiaux de demain. 

Nous sommes tous conscients d’avoir vécu un moment marquant de l’histoire de l’humanité. Non seulement nous avons été gravement meurtis, mais nous avons également accéléré de manière substentielle des tendances qui sont venues d’Amérique du Nord et qui ont déferlées d’Ouest en Est beaucoup plus vite que prévu. 

Je veux parler de la digitalisation du travail et de l’avènement du e-commerce et des modèles d’entreprises résilientes. 

Chez les éditeurs de logiciels tels que Centreon, cette période a été une opportunité d’expansion et de croissance de part l’accélération des projets de digitalisation, de modernisation et du travail à distance. 

Mais nous avons dû redéfinir la quasi totalité de nos habitudes de travail, et ce de la R&D à la vente, en passant par les services et bien sûr le marketing. 

Fini les plans et les budgets marketing équilibrés entre le digital, la presse et les événements. Fini les rédactions et les prospects joignables sur le téléphone fixe, fini les événements, conférences et l’hospitalité client. 

Nous avons dû apprendre à marketer et à vendre en 100% digital, et nous adapter dans tous les services en moins de trois mois. 

Comme bon nombre d’entreprises françaises, nous avons été surpris par notre capacité à produire et à fonctionner dans ce modèle, avec parfois de meilleurs résultats qu’avant. Nous nous sommes intérogés sur la cohésion et l’engagement des équipes à distance, sur la capcité de nos managers à faire face, sur notre onnboarding intégralement fait à distance, et sur le modèle “d’après”... Nous avons eu de la chance, car dans le logiciel, on s’en est majoritairement mieux sorti que dans beaucoup d’autres secteurs. Et pour Centreon, son département marketing et pour moi-même nous avons traversé ces 12 dernier mois comme un bambou, en diminuant un peu notre croissance, mais en créant un noeud qui va nous rendre plus forts pour les phases de croissance à venir. 

Comme beaucoup de mes confrères j’ai travaillé sur la résilience de la machine Sales et Marketing. Sur le comment mettre nos marketeurs, nos commerciaux et nos partenaires en dans meilleures conditions de performance et de réussite dans un modèle full remote? Comment améliorer nos proccess pour des transactions, un fulfilment et un onboarding entièrement digital? Ce sont des projets transverses et passionnants, qui nous ont permis de rester au plus près de nos clients, partenaires et collaborateurs tout en travaillant en remote de tous les endroits possibles et imaginables. 

Le marketing est sans doute devenu l’un des métiers les plus technologiques des entreprises. La combinaison du Digital et de la Data est en train de faire naitre un nouveau type de marketeurs modernes très loins de nos ancêtres les MarComm. Le marketeur de 2023 sera donc Digital Data Centric, orienté succès, performance et KPIs. Il sera un magicien du mix et du contenu, un guru de la conversion et un orchestrateur de logiciels de plus en plus sophistiqués. Ou il ne sera pas. La bonne nouvelle est que le mix marketing pourra aussi évoluer hors du tout digital de 2020 et 2021 avec le retour des conférences, des salons et des événements physiques petits ou grands, toutes ces interactions, qui font quand même la joie de nos métiers Sales et Marketing. Je souhaite que 2022 et 2023 fassent encore plus vrai le mantra “People buy from People” qui nous a tant manqué ces derniers temps. 

Gaud Krotoff