Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

La smart data, une opportunité stratégique accessible à tous

Publié par le - mis à jour à

Alors que de nombreuses entreprises n’ont pas encore effectué leur transformation digitale, utiliser la grande quantité de données disponibles pour optimiser les efforts de développement peut, pour certaines, paraître une tâche insurmontable.

  • Imprimer

Pourtant, constituer une stratégie de marketing intelligente basée sur l’exploitation des données et la collaboration peut engendrer des résultats inédits. Celle-ci ne nécessite pas nécessairement une mobilisation de grands moyens techniques et financiers, mais une approche ciblée, intelligente et collaborative.

Les entreprises ne sont pas toutes au même niveau en termes de digitalisation. Cependant, elles font face aux mêmes enjeux lorsqu’il s’agit de leur développement commercial : acquisitions, prises de parts de marché, fidélisation et consolidation de la base clients sur les cibles à potentiel, etc. Pour répondre à ces enjeux, les entreprises ont besoin de prospecter de façon plus efficace afin de mieux connaître leurs clients, et savent qu’il est possible d’être sur une logique plus intelligente grâce à une meilleure exploitation de la data. Dans ce contexte, comment construire des stratégies data-driven efficaces basées sur l’exploitation des données web et des données clients, quel que soit leur degré de maturité digitale ?

 

« Les entreprises ont accès à beaucoup de données en open data, ces informations accessibles à tous sur le web. On a faussement l’impression que c’est quelque chose de facile à utiliser, car leur accès est gratuit, mais cela n’est pas toujours facile à exploiter d’un aspect technique, avec des millions de fichiers qu’il faut avoir la capacité de processer et d’analyser, et qu’il faut ensuite assembler avec les données clients existants. La donnée est vraiment valorisée quand, une fois mise en relation avec d’autres données, elle permet de créer des informations nouvelles et actionnables, des insights, au sens de signal affaire », explique Antoine Lacoste, Project Data Manager chez Kompass.

 

Les directions commerciales et marketing sont pragmatiques. Elles ne veulent plus investir massivement dans des analyses sans problématique métier ciblée à la clé, note de son côté Stéphane Martineau, Chef de projet avant-vente chez Kompass. « Par exemple, une entreprise qui sait que ses clients potentiels renouvellent leurs contrats tous les cinq ans environ voudra utiliser l’information disponible pour appeler ses cibles au moment opportun. Autre exemple : une société qui possède des zones de parking et qui propose de les louer aux directeurs des entreprises des environs. L’idée est de réconcilier l’open data avec les infos d’entreprise basiques et les données commerciales.» Exemple inverse : une entreprise qui ne fait que compiler un fichier de clients et va demander au commercial de les appeler. Il ou elle ne pourra tenir qu’un discours général, ne saura pas s’il y a un besoin existant et pour quoi. Sans compter qu’en utilisant l’analyse de données pour déterminer quelles stratégies et actions marketing ont la plus grande probabilité de succès, le marketing peut aussi devenir prédictif. « Ce qui ne se mesure pas ne s’améliore pas. Le rôle de Kompass est d’accompagner les entreprises dans leurs meilleures stratégies business grâce à des éléments chiffrés et factuels. Pour cela, nous adoptons une méthodologie à trois dimensions :

1/ une compréhension du métier et des enjeux critiques de nos clients ;

2/ une dimension technique de nos data consultants et scientists pour collecter, raffiner, transformer et donner du sens aux données ;

3/ une dimension business qui garantit que le livrable donné au client est un outil facile à exploiter pour le business (pas de tableau de bord difficile à utiliser ou à interpréter). », conclut Stéphane Martineau.

 

Pour en savoir plus sur le challenge Kompass, découvrez son livre blanc sur l’expérience client !