Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

RGPD : Les entreprises accélèrent, sous la contrainte

Publié par le | Mis à jour le
RGPD : Les entreprises accélèrent, sous la contrainte

Le règlement général de la protection des données (RGPD) annonce notamment qu'une entreprise sur deux se prépare à un contrôle de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

Je m'abonne
  • Imprimer

L'accélération de la digitalisation de la protection des données personnelles s'explique t-elle par la crainte d'être contrôlé par la CNIL ? Oui, pour près de 53 % des entreprises étudiés dans le baromètre de la protection des données 2022.

Afin d'anticiper un éventuel contrôle, les entreprises se préparent et les Directions Générales mettent en place des actions pérennes. Pour autant, 20 % des répondants estiment que la Direction générale valide plus facilement les actions et des budgets proposés après qu'une sanction de la CNIL ait été émise.

Cette année, 2 fois plus d'entreprises ont sauté le pas de la digitalisation de leur registre des traitements de données personnelles par rapport à 2019 où elles n'étaient que 15 %. Les secteurs immobilier et tourisme restent à la traîne avec seulement 13 % de structures de ce secteur ayant débuté la digitalisation de leur registre des traitements de données personnelles.

Le principal frein au déploiement du projet de conformité RGPD est le manque de temps pour 56 % des répondants. Selon Vivien Descamps, Responsable communication chez Maas BT, il s'agit d'« un frein logique puisque beaucoup de professionnels jonglent entre leur poste initial et celui de DPO. »

Alors, pour accélérer leur projet, une majorité d'entreprises misent sur les communications interne et externe permettant de sensibiliser et d'éduquer les différents publics. Une même proportion d'organisations répondantes, 42 % pour être exact, ont la volonté de prouver et d'expliquer avec pédagogie que le traitement éthique des datas ne freine pas les enjeux business.

Cookies : un an après, les entreprises ont réagi !

Sujet en tête des préoccupations des entreprises parmi les projets de conformité prioritaires en 2021 : 67 % des entreprises ont intégré une CMP (customer manager plateform) à leur site web cette année. Une véritable de prise de conscience sachant que seul 1 site internet sur 3 était en conformité RGPD en 2019. Depuis les nouvelles directives de la CNIL, les entreprises se sentent aidées et jugent plus facile le recueil du consentement des internautes. Reste à vérifier si toutes les CMP ont bien été configurées selon les recommandations de la CNIL.

Cyberattaques : pour plus de 6/10 entreprises, l'urgence a été de mettre en place des mesures de sécurité concrètes conformes à l'article 32 du RGPDDepuis la crise sanitaire, 75 % des entreprises ont évalué le niveau de sécurité de leur site web tels que le protocole https, les formulaires de recueils de données, etc. Au-delà de cet audit, la multiplication des cyberattaques pendant la période de Covid et la reprise de l'activité économique des entreprises ont généré une réactivité de la part des entreprises. Cette année, les DPO et juristes sont deux fois plus nombreux qu'en 2020 à avoir mené des actions concrètes avec la mise en place de mesures de sécurité conformes à l'article 32 du RGPD.

Google Analytics et conformité : la priorité des entreprises pour les mois à venir. Les entreprises qui utilisent Google Analytics sont près de 40 % à souhaiter migrer vers d'autres solutions d'analyses conformes aux recommandations de la CNIL. Pour autant, 25 % espèrent poursuivre l'utilisation de Google Analytics grâce à un nouveau paramétrage qui respecterait le RGPD. Selon Vivien Descamps, Responsable de la communication chez Maas BT, « Sortir du giron Google c'est aussi l'opportunité de passer par des solutions françaises. »

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande