Pourquoi ne pas prendre des décisions depuis votre téléphone ? Mobilisez-vous !

Publié par le | Mis à jour le

Vous consultez vos emails, vous naviguez sur Internet, vous organisez vos réunions, vous planifiez vos déplacements sur votre mobile ou votre tablette. Pourquoi n'utiliseriez-vous pas votre périphérique nomade pour faire de la Business Intelligence ?

  • Imprimer

En effet, selon le cabinet Gartner, 33% des accès aux systèmes de Business Intelligence se feront à l’horizon fin 2013 au travers de tablettes ou de smartphones. Depuis 2011, les ventes de terminaux mobiles dépassent les ventes d’ordinateurs (source : KPCB, Morgan STANLEY). Il est donc logique de voir se multiplier le portage de fonctionnalités normalement accessibles sur ordinateur sur des smartphones ou tablettes.

Le déport des applications de BI sur mobile permet un nouvel usage : l’utilisation de manière nomade. Les décideurs peuvent désormais consulter à tout moment les rapports (dans les transports, en réunion, hors du bureau, …). Nul besoin d’être à son bureau pour arrêter des décisions.

De plus, les smartphones sont de plus en plus perfectionnés et toutes les fonctionnalités peuvent être mises à contribution. En effet, un vendeur responsable d’une zone géographique aura pour rapport par défaut celui concernant les ventes de son secteur grâce à la localisation effectuée par le GPS de son appareil. Le responsable des stocks d’une supply chain pourra, en prenant en photo le QR code d’un produit, obtenir toutes les informations relatives à la gestion des stocks, l’acheminement des marchandises, le débit des ventes. Le seul dénominateur commun à toutes ces nouvelles utilisations reste la connectivité au réseau de données du périphérique nomade.

Les utilisateurs attendent donc une solution instantanée et interactive qui permettrait d'accéder à des données à tout moment. Pour ce faire, il suffit simplement de toucher l'écran tactile d’une tablette ou d’un smartphone, de zoomer sur un graphique interactif et attractif (en bulles, à nuages de points, en cartographie) ou tout simplement un tableau multi-dimensionnel. Cette ergonomie permet ainsi de naviguer, consulter et explorer instantanément un ensemble complet d'informations à jour tout en utilisant les fonctionnalités de drilling (drill-up, drill down) permettant de cibler au mieux l’information recherchée.

Grâce à des interfaces utilisateurs épurées mais également à la géolocalisation de votre terminal mobile et à l’amélioration de la connectivité au réseau de données (4G, bornes wifi) sur les lieux de déplacements, il est possible pour le management de suivre les activités de leur entreprise afin de prendre des décisions instantanées et stratégiques pour leur business.

L’interface utilisée est toujours un client léger. La BI s’en retrouve alors démocratisé. La conception et l’analyse de rapport ne sont plus réservées à un cercle restreint d’analystes disposants d’une machine puissante. Selon les experts, le développement suit la trajectoire de l’email. En effet, bien que peu de personne opte pour utiliser leur terminal mobile lorsqu’il s’agit de rédiger un mail long et complexe, cela n’a pas perturbé pour autant le développement de l’email sur smartphone.

Il en va de même pour la BI sur mobile. Les populations visées sont donc plus larges. Toutes personnes disposant d’un smartphone ou tablette est susceptibles d’être intéressée par l’état en temps réel des informations le concernant. La BI n’est plus réservé qu’au top management.

La BI mobile permet donc d’obtenir un retour sur investissement rapide tout en ayant un coût global de possession faible. Il s’agit bien d’une vue supplémentaire donnant accès aux données du système décisionnel. De ce fait, les fonctionnalités sont les mêmes que sur une web-interface accessible depuis un navigateur Internet. Il n’y a donc pas de complexité particulière ni de surcoût à prévoir lors de la mise en place d’un accès mobile aux données décisionnelles.

Jérôme Delamarche et Christophe Buffel du Vaure, mc2i Groupe

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet