E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Près de 80 % des responsables marketing modifient leurs stratégies pour faire face à l'inflation

Publié par Matis Demazeau le | Mis à jour le
Près de 80 % des responsables marketing modifient leurs stratégies pour faire face à l'inflation

La dernière enquête réalisée par Opinium pour Treasure Data, révélée en exclusivité sur Emarketing.fr, met en exergue les difficultés rencontrées par les professionnels du marketing alors que les Français sont confrontés à une crise du pouvoir d'achat.

Je m'abonne
  • Imprimer

Neuf consommateurs sur dix s'attendent à ce que les marques s'adaptent à la situation inflationniste pour se conformer à l'évolution de leurs priorités. Les responsables marketing ont donc été amenés à faire évoluer leurs politiques marketing. Afin de comprendre les stratégies mises en place par les marques pour répondre aux réalités économiques des ménages, Treasure Data, fournisseur de solutions CDP (Customer Data Platform) a commandé à l'agence d'études de marché Opinium une enquête réalisée auprès de 500 marketeurs. Selon cette dernière, révélée en exclusivité sur Emarketing.fr, ils sont 79 % à avoir effectivement modifié leurs stratégies pour s'adapter à la hausse des prix. Plus de sept responsables marketing sur dix, du B2B comme du B2C, assurent avoir même procédé à des réductions de budget et s'apprêtent à en effectuer de nouveau.

Quelles sont les nouvelles priorités pour les directions marketing ? Ces dernières semblent prioritairement vouloir améliorer la valeur perçue du marketing comme moyen de stimuler la croissance (90 %) ; fournir une expérience client connectée pour les fidéliser (87 %) ; investir dans la formation des équipes (86 %), réaliser des économies dans les investissements médias (85 %) et enfin augmenter la notoriété de la marque (84 %). Pour les consommateurs, le rapport qualité-prix est - pour 7 Français sur 10 - le critère premier de l'achat. L'achat essentiel a donc remplacé l'achat plaisir. Ainsi, les achats dans le retail sont désormais considérés comme des achats plaisir pour 31 % des sondés, suivis des médias et loisirs (29 %). Parmi les dépenses considérées comme essentielles par les Français, l'alimentation arrive logiquement en tête (34 %).

Des données pas suffisamment exploitées

Même si les consommateurs sont 67 % à considérer qu'une expérience personnalisée avec une marque est importante, près de la moitié déclare cacher de manière consciente et volontaire des informations personnelles aux marques. Ce paradoxe marque une certaine défiance de la part des ménages vis-à-vis des entreprises. Conséquences ? Ciblage erroné (pour 30 %), dépenses marketing gaspillées (27 %) et perte de clients existants (26 %) sont à déplorer. Cela est fortement préjudiciable car l'étude révèle que pour réduire au maximum l'impact de la crise du pouvoir d'achat, "l'efficacité des données doit impérativement figurer en tête de liste des préoccupations des directions marketing". Cependant, 67 % des marketeurs déclarent ne pas être suffisamment bien équipés pour tirer le meilleur parti de leur data. Muriel de Boisseson, Marketing Manager Southern Europe chez Treasure Data, considère, à la lecture des résultats de l'enquête, que "les entreprises soucieuses de se prémunir contre la récession doivent examiner à la loupe leurs stratégies de gestion des données. [...] Elles doivent aussi veiller à casser les silos et à faire circuler l'information pour éviter les angles morts des données et être en capacité d'activer une stratégie marketing réellement efficace."

Méthodologie : L'enquête a été réalisée par Opinium pour le compte de Treasure Data. Deux sondages ont été menés. Celui réalisé auprès des consommateurs, qui s'est déroulé du 31 août au 5 septembre 2022, a porté sur 2 000 adultes sur chacun de ces pays : Royaume-Uni, États-Unis, France et Allemagne. Les échantillons ont été sélectionnés pour être représentatifs au niveau national. Le sondage auprès des responsables marketing, qui s'est déroulé du 31 août au 13 septembre 2022, a porté sur 500 professionnels seniors dans ces mêmes pays, issus de petites, moyennes et grandes entreprises, comptant jusqu'à 1 000 employés.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande