Recherche
Se connecter

Presse et Cinéma tirent leur épingle du jeu

Publié par William Ramarques le

Je m'abonne
  • Imprimer

Les achats de fromage râpé sont peu impliquants dans la mesure où les acheteurs ne subissent guère l'influence des marques et cherchent avant tout à réaliser des économies. Pourtant, le fromage râpé est un produit qui touche un très grande majorité de consommateurs. En effet, 88 % des foyers français en achètent au moins une fois par an. Les acheteurs du marché sont moins nombreux que la moyenne alimentaire à rejeter les marques de distributeurs (10 % d'entre eux, contre 16 % au total alimentaire). En parallèle, un tiers des acheteurs de fromage râpé n'ont pas de marque principale. De surcroît, le marché du fromage râpé se classe huitième sur les 41 marchés de l'alimentaire en termes de sensibilité prix. Une recherche d'économie que l'on retrouve également via l'attrait aux promotions : 46 % des acheteurs de fromage râpé y sont effectivement sensibles.

Je m'abonne
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet