Des produits dérivés bien senti

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer


Le choix de chaque produit dérivé a été approuvé par Luc Besson, affirme-t-on au département Licences d'EuropaCorp. Le réalisateur souhaitant que chaque produit ait un sens et corresponde parfaitement à l'esprit du film, très nature. Ainsi, une orchidée a été déposée, répondant au doux nom de “La Sélenielle”, fabriquée par la Maison Vacherot & Lecoufle et vendue en exclusivité chez Truffaut. Bic a imaginé un coffret comportant des graines de tournesol et de tomates. Chez Koto, une eau de toilette pour enfants a été créée. Des montres enfants éducatives ont vu le jour chez Mister Watch, clin d'oeil à la petite taupe du film qui ne peut pas lire l'heure.

Je m'abonne

Aurélie Charpentier

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Veille

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offre remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]