Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Publicis sort immunisé et renforcé du Covid

Publié par le - mis à jour à
Publicis sort immunisé et renforcé du Covid

L'exercice 2021 de Publicis est de très bon niveau, marqué par une croissance organique de 10% et de 3% par rapport à 2019 (avec une accélération à 5% au second semestre), selon les analystes de Clartan Associés, société de gestion française indépendante

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour les experts de la société de gestion Clartan Associés, l'acquisition d'Epsilon se révèle judicieuse : sa croissance organique s'élevant à 12,8%. La marge d'exploitation du groupe est en progression et atteint 17,5%, traduisant à la fois une conquête commerciale remarquable et une excellente tenue des coûts. Nous noterons ainsi que « pour la troisième fois en quatre ans, Publicis est en tête, et de loin, des classements New Business, avec des gains emblématiques comme Stellantis, Walmart, et Meta. L'année 2022 a également bien commencé avec notamment le gain de McDonald's aux États-Unis. »

Le résultat net par action se monte à 5,02 €, en hausse de 17,6%.

La génération de trésorerie libre s'établit à 1,4 Md€, c'est-à-dire un niveau record.

La dette est ainsi particulièrement maîtrisée puisqu'elle ne représente plus que 76 M€ et permet donc facilement au groupe de renouer avec des opérations de croissance externe, y compris de grande ampleur. Le dividende proposé sera de 2,4 € par titre, supérieur aux 2,2 € attendus par le consensus.

Les perspectives pour 2022 sont réalistes et prudentes. La croissance organique est attendue entre 4 et 5%, ce qui permettrait au groupe de renouer avec un statut de société de croissance et la marge ainsi que le free cash flow seraient du même acabit que ceux de 2021. Au total, cette publication confirme notre analyse fondamentale du dossier : Publicis a effacé le choc Covid et sort renforcé de cette période heurtée, à la fois grâce à sa gestion habile des talents et son offre intégrée. Le groupe se traite aujourd'hui sur des ratios que nous jugeons trop conservateurs (moins de 12 fois les résultats de l'année en cours et avec un rendement de près de 4%). Nous estimons que le titre pourrait se revaloriser de plus de 20% à court terme.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande