Occurrence lance un test de publicité

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

- Les consommateurs ont changé, tout comme la connaissance des chercheurs sur le cerveau humain et la mémoire. A partir de ce constat, il paraissait évident pour Occurrence de réinventer le prétest publicitaire. La méthodologie projective et séquentielle (nom de code «Gamma») élaborée par Occurrence -en partenariat avec François Laurent (Consumer-Insight) - va s'attacher à solliciter l'imaginaire pour éviter les reconstructions abusives, stimuler des associations, faire exprimer des émotions générées par chaque séquence de campagnes prétestées, et neutraliser toute tentative de rationalisation. «Le matériau projectif sera recueilli auprès de deux groupes minimum de huit ou neuf participants, pendant deux à trois heures, en fonction du nombre de pistes à tester. Puis, une analyse sera faite de l'univers d'évocation de la campagne prétestée, de son appréciation, du contexte auquel elle fait référence, qu'il soit publicitaire ou sectoriel, de sa compréhension et de sa valeur incitative, explique Laure Schapira, dga d'Occurence. L'analyse est dynamique, illustrée de Verbatim et d'exemples du matériau projectif recueilli. Elle aboutit à des préconisations opérationnelles, en termes de pistes d'optimisation et de sélection des projets testés.»

Je m'abonne

ANIKA MlCHALOWSKA

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Insights

Par La rédaction

Borne tactile antibactérienne, masque purificateur d'air ou encore test à distance efficace, la crise du Covid-19 a inspiré les start-up dans [...]