Développement durable : concept en progrès

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer


Baromètre Efficience 3 a réalisé, en octobre dernier, la troisième vague de son Baromètre du Développement durable. Si plus de six personnes sur dix n'ont jamais entendu parler du développement durable, le concept continue cependant de progresser dans les esprits, passant de 31,5 % de taux de connaissance en 2002 à près de 38 % en 2004. Mais près d'un tiers de ceux qui en ont entendu parler ne savent pas pour autant en quoi il consiste. Pour les autres, il est spontanément, et principalement, associé à l'environnement, et en particulier à la préservation des ressources naturelles. Quant à ce qui doit en être la priorité, on constate chez les Français un mouvement de balancier entre la protection de l'environnement et le développement de l'économie et de l'emploi.

Les entreprises: un rôle croissant


Enjeu international pour plus de 40 % des répondants, le développement durable n'est pas perçu comme devant être pris en main par une seule institution : Etat, citoyens, collectivités, associations et ONG... tous ont une légitimité en la matière. Quant aux entreprises, près de 80 % des répondants estiment, en 2004, qu'elles ont un rôle à jouer (dont 40 % de “tout à fait”), contre 75 % en 2002 (32 % de “tout à fait”), même si près de trois interviewés sur quatre ne peuvent citer spontanément de sociétés s'en préoccupant. Dans le peloton de tête des entreprises ou organismes cités, on trouve, détachée, EDF, suivie de Gaz de France, Leclerc, le gouvernement, Greenpeace, le ministère du Développement durable... Quant aux secteurs impliqués, et sans surprise, viennent en tête l'Agriculture, l'Agroalimentaire, la Santé, l'Energie... F. R

Je m'abonne

François Rouffiac

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet