Canada : La fringue de yoga branchée

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer


Pour Chip Wilson, fondateur de la marque de vêtements de yoga branchés Lululemon, même souci de répondre aux besoins de bien-être actuels. Et, au lieu de miser sur le surfwear, il vise le yoga. Sa marque a déjà réalisé 17 millions d'euros de vente en seulement cinq ans. Et, à Vancouver, Chip Wilson est devenu la nouvelle coqueluche du business. Sa marque fait fureur chez les 20/35 ans. La tenue traditionnelle de yoga, sans forme et en chanvre, est oubliée pour des vêtements plus près du corps et plus modernes. Mais pas donnés. Pantalon à partir de 65 euros, haut à partir de 35 euros. On peut même lire sur les étiquettes des maximes zen : “Regardez une plante avant de l'arroser, et après transmettez les bénéfices à votre corps et à votre cerveau.” Ou, plus simple pour démarrer : “Fixez vos buts par écrit. C'est le secret des gens riches”. Des idées, Chip n'en manque pas. Pour le lancement de sa seconde boutique, la marque offrait des ensembles gratuits aux 30 premières personnes qui arriveraient nues. Chip est un “serial entrepreneur” de 47 ans. Un journal canadien résume le phénomène : “1 expirez, 2 inspirez, 3 achetez”. Grand et baraqué, il dit faire du sport neuf fois par semaine. « Ma femme est la designer de Lululemon. Je lui ai demandé sa main à Paris dans un petit café de la Rive Gauche. Je devais l'épouser très vite, sinon quelqu'un d'autre l'aurait fait car elle a vraiment trop de talent ! », explique Chip.

Je m'abonne

Isabel Gutierrez

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Veille

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offre remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]