Recherche
Se connecter

Mémoire olfactive

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer
Partie de la mémoire où, après avoir senti une information olfactive, celle-ci est stockée. Le fait de sentir à nouveau cette odeur a posteriori déclenchera un signal d’identification plus ou moins précis. L’évocation suscitée alors peut être très puissante, à l’instar du « syndrome proustien » au sens classique de la madeleine de Proust. Dans son livre Du côté de chez Swan (1913), Marcel Proust décrit une scène où après être allé chercher des petites madeleines, le fait de manger à nouveau ce gâteau agit sur le narrateur ; il est soudainement transporté dans son enfance : « je portai à mes lèvres une cuillère du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause ».