Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

#MarketingDay2021 Le résumé de la 2e journée !

Publié par Barbara Haddad le

Comment les marques et enseignes se sont-elles engagées dans une transformation protéiforme profonde et quelles sont les projections sur les prochains mois ? Réponse avec ce recap de la deuxième journée de Marketing Day !

Je m'abonne
  • Imprimer

Influence et Lifestyle : comment nourrir l'aura de la marque ?

Malgré leurs univers différents, les marques Cybex et SEAT ont toutes deux une même ambition : rayonner de façon plus large que les codes sectoriels pour devenir des "marques lifestyle" : "Pour nous, cela se traduit par une présence dans le quotidien des parents, en allant au-delà du produit pour leur proposer une réelle expérience de la marque', confie Solenne Labat, Responsable communication Brand and digital France et Belux de CYBEX."De notre côté, c'est la volonté d'être dans une interprétation personnelle des produits, pour aller au-delà des codes de la communication dans le secteur automobile, afin de créer de l'affinité en fonction de valeurs communes", poursuit Elise Remark, Directrice Marketing de SEAT.

Dans le monde de l'influence et des créateurs de contenus, cette distinction d'influenceur lifestyle existe également : "C'est une façon de désigner celles et ceux qui partagent des moments de leur quotidien, sans être forcément spécialisés sur une thématique. Ce sont des contenus très attendus de la part des communautés, moi par exemple il m'est souvent demandé encore plus de contenus dans l'intimité de ma vie de tous les jours", confie Rachel Trapani Legrain, ancienne Miss France, journaliste et créatrice de contenus.

"Travailler l'influence, c'est l'occasion pour nous d'intégrer la vie des citoyens avec des contenus différents des standards du marché, plus modernes, plus dans le vrai aussi", ajoute Elise Remark.

Lifestyle = intimité ?

Travailler son côté lifestyle, tant pour les marques que les influenceurs sous-tend un volet confidences pour aller montre, en toute honnêteté et transparence une part des coulisses.

"Dans notre stratégie d'influence, cette notion vaut dans les deux sens : à savoir nous partageons nos valeurs, la façon dont sont créés les nouveaux designs mais nous entrons aussi en lien avec les parents dans un registre qui touche à l'intime puisqu'il s'agit de leur bébé. Le registre émotionnel est ainsi plus facile à réveiller mais il s'agit aussi d'un équilibre fragile car nous nous devons de respecter leurs choix (montrer ou non leur enfant sur les posts ...)", confie Solenne Labat.

L'importance de la liberté créative

"C'est primordial pour que le contenu créé en collaboration avec une marque soit authentique. Notre communauté nous connaît et se rendra tout de suite compte si ce qui est posté n'est pas en adéquation avec la ligne éditoriale habituelle. Cela demande toutefois un certain lâcher prise de la part des marques, qui ont l'habitude de tout contrôler à l'écrit", affirme Rachel Trapani Legrain.

" Nous par exemple, nous confions régulièrement les rennes de nos réseaux sociaux à un ou plusieurs influenceurs, comme récemment à un photographe pour qu'il puisse poster ses photos en direct de son road trip", confirme Elise Remark.

"Chez Cybex, la stratégie se veut en amont sélective sur les profils de parents sélectionnés pour entrer en contact avec eux dans une démarche humaine et personnalisée, de telle sorte qu'il n'y a pas de "peur" sur les contenus qui seront ensuite postés sur les réseaux sociaux", abonde Solenne Labat.

L'influence : une façon ludique d'aborder des sujets techniques ?

" Les nouveaux produits, notamment en mobilité, peuvent paraître techniques aussi, collaborer avec des influenceurs, cela va permettre de démystifier l'aspect "nouveau" pour enlever les appréhensions et même avoir une réponse à certaines questions que l'on peut se poser", poursuit Elise Remark.

"Sur les sièges auto ou les poussettes par exemple, nous nous posons tous les mêmes questions en tant que parent, influenceur ou non et d'ailleurs si l'on se trompe ou que l'on fait un mauvais usage du produit, la communauté nous l'indique tout de suite. Mais, en tant que testeurs, nous pouvons aussi leur montrer les premières utilisations, nos propres questions et répondre à celles qui sont posées ou renvoyer vers la marque si nécessaire", constate Rachel Trapani Legrain.

"C'est la raison pour laquelle nous avons mis en place des formations pour les influenceurs auprès desquels il y a une dotation de produit. Réalisée à domicile par une personne des équipes, elle permet une bonne prise de main et de pouvoir ensuite bien conseiller la communauté. On peut alors parler d'influence responsable", explique Solenne Labat.

Quelle place pour le beau ?

"Le beau fait désormais partie intégrante de notre ADN, c'est ce qui fait de Cybex, une marque désirable et fashion", revendique Solenne Labat.

"Pour moi, c'est un moyen d'inspirer, d'amener du beau dans le quotidien de ma communauté", continue Rachel Trapani Legrain.

À ne pas oublier !

"Il est important de coller aux usages notamment en fonction des différentes plateformes sociales", conclut Elise Remark.

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet