Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

#MarketingDay2021 Le résumé de la 1ère journée !

Publié par Barbara Haddad le

De l'introspection à l'adaptation, comment les marques et enseignes ont-elles su faire preuve de remise en question pour se reconnecter à leur valeurs profondes mais aussi à l'enjeu environnemental pour entrer en résonance avec les nouvelles attentes et besoins des consommateurs :

Je m'abonne
  • Imprimer
Stratégie RSE : quoi, quand, comment ?

InVivo Retail est une filiale d'InVivo, 1er groupe de coopératives agricoles français. Elle regroupe plusieurs marques comme Jardiland et Gamm vert ... Au total, ce sont près de 1600 magasins dont 220 en succursale. Sa raison d'être : "Agir pour que chacun accède aux bienfaits de la nature".

Trois conséquences liées à la crise sanitaire

"Tout d'abord nous avons eu la chance de rester ouverts. Comme tous les retailers nous avons eu le challenge de réussir à piloter au quotidien l'activité dans ce contexte particulier. Cela nous a amené à adapter nos comportements :

1/ Le management pour maintenir la proximité et soutenir chaque collaborateur,

2/ Le conseil et l'accompagnement des clients, avec un regain d'intérêt pour leur domicile et leur extérieur alors même que le budget est de plus en plus fragmenté au fur et à mesure que de nouveaux produits et services émergent,

3/ Un approvisionnement sous tension, où nous avons pris en quelques mois +25% de croissance d'activité (tant en termes de CA que de vente)", détaille Guillaume Dumarché, DGA InVivo Retail.

Un premier bilan carbone pour définir la trajectoire 2030

Le groupe a initié une première démarche de mesure - bilan carbone, humain, des partenaires ...- afin de pouvoir projeter le plan 2025 sur des KPI clairs. "Le bilan carbone a provoqué une réelle prise de conscience car nous sommes arrivés à mesurer une intensité carbone d'1€ de CA HT pour un peu moins 1 kg de carbone émis, alors que nous vendons des végétaux", confie Guillaume Dumarché.

1/3 de l'émission carbone provient de l'exploitation et les 2/3 viennent des produits.

Comment l'entreprise se met-elle en route ?

"La plus grande part des émissions provenant des produits, nos premières actions concernent l'augmentation des produits conçus. Pour devenir davantage propriétaire de notre destin, nous avons choisi de changer notre rôle et devenir concepteur en lieu et place de référenceur", poursuit Guillaume Dumarché.

"Notre stratégie se concentre donc depuis 2 ans sur la conception de nos marques propres avec un objectif d'1 produit sur 2 conçu dans notre projet " marques passion nature " d'ici 2025. Nous avons en cours plus de deux cents projets de conception. Un éco-score sur les produits a été mis en place en interne pour être en mesure de comparer les différentes propositions et de construire un plan de progrès visant, à volume constant, à baisser de moitié l'impact carbone des articles à horizon 2030", poursuit Guillaume Dumarché.

"Enfin, nous maitrisons l'impact carbone de notre activité. Pour cela, nous avons choisi deux axes : la réduction de la consommation de l'eau dans nos magasins par des méthodes d'arrosage plus évoluées et la baisse de la consommation électrique des sites y compris des magasins", ajoute Guillaume Dumarché.

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet